Ile Maurice: Central Water Authority - La mise à pied de Hoolass Lochee cache-t-elle l'affaire Best Construct ?

30 Septembre 2021

Les conclusions d'une enquête commandée par le ministère des Infrastructures nationales sur les travaux entrepris par un entrepreneur n'ont pas plu... au ministère. Aurait-il sacrifié le directeur pour calmer le «contracteur» ?

L'ex-General Manager de la Central Water Authority (CWA), Hoolass Lochee, était certes strict et sévère envers ceux qui ne se mon- traient pas sérieux à la CWA. Mais selon nos informations, employés et syndicalistes auraient été instrumentalisés par le board et le ministère des Infrastructures nationales pour cacher la vé- ritable motivation de la décision de mettre fin au contrat de Lochee.

Alors qu'un illustre inconnu, Rooben Maran, qui travaillait auparavant au Central Electricity Board, vient de prendre les rênes de la CWA, il est intéressant de se plonger dans les dessous des déboires de son prédécesseur.

L'histoire est plus grave que celle que l'on a fait croire aux syndicalistes qui, rappelons-le, ont même émis un communiqué pour féliciter et remercier le conseil d'ad- ministration et le ministre Joe Lesjongard de cette mise à pied. Voici en fait ce qui s'est passé.

Best Construct Ltd avait obtenu plus d'un milliard de roupies de contrats pour la pose de conduites d'eau à travers l'île. L'entreprise mettait beaucoup de temps, trop même, à livrer les projets et, quand elle le faisait, la qualité du travail n'était pas toujours au rendez-vous. Les ingénieurs et autres cadres de la CWA, qui supervisaient les travaux rapportaient ces manquements, bien sûr, et en conséquence, l'organisme refusait de payer à Best Construct ses réclamations.

Qu'a fait le contracteur ? Ses représentants sont allés à la rencontre des hauts placés du ministère des Infras- tructures nationales pour se plaindre des retards des paiements et des ingénieurs de la CWA. Le ministère a fini par demander une enquête sur tous ces aspects et a mis ses deux meilleurs ingénieurs sur le dossier, à savoir, Aslam Saumtally, récemment décédé, et Sevanaden Anadachee.

Or, le rapport de ces deux ingénieurs en chef a conclu que les cadres de la CWA supervisant les travaux ont bien fait leur travail et a pointé du doigt Best Construct et ses manquements. Résultat: tous les contrats ont été résiliés, car le ministère a jugé qu'il fallait agir. Cela, alors que les consommateurs étaient privés d'eau courante bien que les réservoirs étaient remplis. Le service 24/7 tant promis était compromis si on continuait à travailler avec ce genre d'entrepreneurs, a-t-on décidé...

«Infos confidentielles»

Mais c'est ce qui s'est passé après qui est trouble. Selon nos informations, Best Construct, mécontente, est intervenue auprès du ministère pour protester. Le ministère l'a renvoyée au board de la CWA. Celui-ci aurait, à son tour, informé Best Construct que c'était la faute au General Manager d'alors, Hoolass Lochee, si les contrats de Best Construct ont été résiliés. On ne sait pas s'il y a eu des menaces venant de Best Construct mais toujours estil qu'une décision est alors prise : celle de mettre fin au contrat de Lochee, en guise de preuve, probablement, que le ministère est du côté du contracteur. D'ailleurs, dans la lettre adressée à l'exdirecteur, remercié le 19 septembre, aucune mention n'est faite des raisons précises de la résiliation de son contrat si ce n'est une vague référence à sa performance, sans plus.

La question qui se pose et que l'on a voulu poser au ministre Lesjongard mais qui n'a pas répondu à nos appels : pourquoi a-t-on lâché Lochee ? Ce dernier ne veut pas nous parler. Ni Best Construct. Le chairman de la CWA, Ashish Kumar Nilamber, s'est contenté de nous répondre par le biais de son chargé de communication que : «These are confidential information that he (NdlR, le Chairman) will not be apt to answer. But as mentioned last time by the chairman the removal of Lochee as CEO was based on performance.» En fait, on nous a fait comprendre que c'est le ministre Lesjongard qui a ordonné la mise à pied de Lochee.

Osman Mahomed, ingénieur civil et député du Parti travailliste, qui est intervenu plusieurs fois au Parlement sur le dossier de fourniture d'eau et de la CWA, se dit interpellé par toute cette affaire et demande que toute la lumière soit faite à ce sujet. Il compte poser des questions parlementaires à ce propos et demandera qu'une copie du rapport des ingénieurs du ministère soit déposée au Parlement afin d'éclairer les contribuables et les consommateurs.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X