Congo-Brazzaville: Economie numérique - Le Congo veut favoriser l'inclusion du e-commerce

Le Congo a entrepris des efforts substantiels pour construire les infrastructures de base, premier maillon pour le développement du e-commerce en général et des services en particulier.

Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon Juste Ibombo, a fait savoir le 30 septembre, à l'occasion d'une session de partage d'expériences sur le rôle du commerce électronique dans la promotion du développement en Afrique centrale, l'ambition du Congo pour la promotion de l'inclusion numérique.

« Le rôle des infrastructures réalisées est de promouvoir une politique d'inclusion numérique au profit des communautés rurales et d'autres couches défavorisées afin qu'elles bénéficient des mêmes opportunités, notamment celles du e-commerce, à des tarifs abordables », a souligné le ministre de l'Economie numérique, présidant les travaux d'ouverture.

« Conscient des enjeux et potentialités liés au e-commerce, nous menons des réflexions sur la mise en place d'un observatoire pour suivre les tendances du marché local et régional, afin de préparer nos TPME, startups au grand marché africain », a-t-il dit, avant de relever que le e-commerce est devenu un véritable catalyseur de l'essor économique des entreprises et du pays.

Dans le cadre de la démocratisation de l'accès aux communications électroniques, le gouvernement, dans la loi de finances de 2021, a exonéré de tous les impôts et taxes tous les terminaux d'accès électroniques (téléphone portable, ordinateur, tablette, caisse enregistreuse, terminaux de paiement ... ) pour deux ans.

Notons que pour faciliter l'intégration des paiements par mobile money aux plateformes des e-commerçants en attendant le « Plan vision digitale 2025 », le gouvernement a instruit, selon le ministre Léon Juste Ibombo, l'Agence de régulation des postes et des communications électroniques de procéder à l'ouverture d'accès et d'exploitation du canal USSD des opérateurs détenteurs de licence pour l'établissement et l'exploitation d'un réseau de télécommunications terrestre ouvert au public.

Signalons que la visio-conférence que préside le Congo en qualité de président du conseil des ministres de « Smart Africa » est organisée par la Global system for mobile communications et la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique. Y prennent part : les décideurs politiques, d'industrie, des innovateurs de toute la région, les chefs d'entreprises et experts de l'écosystème numérique.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X