Ile Maurice: Bagasse et mélasse rémunérées - «Fausse promesse» disent des petits planteurs

Les annonces concernant des bénéfices accordés aux agriculteurs sur la bagasse et la mélasse sont prises avec des pincettes par la communauté des petits planteurs de canne. Ils s'interrogent sur la vraie intention du gouvernement.

Jeudi, lors de l'assemblée générale annuelle du Syndicat des sucres, le Senior Chief Executive (SCE) par intérim du ministère de l'Agro-industrie, Medha Gunputh, a une fois de plus annoncé que tous les planteurs et producteurs bénéficieront d'une rémunération de Rs 3 300 par tonne de sucre pour la bagasse.

Or, soutient Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters' Association (SPA), tel ne sera pas le cas. Il justifie son argument par le fait que, depuis 2019, les petits planteurs qui produisent jusqu'à 60 tonnes de sucre reçoivent Rs 25 000 par tonne de sucre. Bien que le sucre se vende à un prix inférieur, le gouvernement a décidé d'accorder des subsides pour arrondir le prix à Rs 25 000. «Quand nous avons appris que nous allions recevoir une somme de Rs 3 300 par tonne de sucre pour la bagasse et Rs 4 500 par tonne de mélasse, nous espérions que, par tonne de sucre, nous allions recevoir plus de Rs 25 000. Or, nous avons compris que nous n'allions rien recevoir sur la bagasse et la mélasse, deux produits dérivés à partir de nos cannes. C'est injuste.» Selon lui, ce sont les subventions du gouvernement qui seront réduites. «C'est comme s'il annonce une somme supplémentaire pour les petits planteurs mais que ça ira dans sa poche !»

Le secrétaire de la SPA fait ressortir qu'avec la décision gouvernementale, ce sont des usiniers et ceux qui produisent plus de 60 tonnes de sucre qui tireront avantage des bénéfices sur la bagasse et la mélasse. «Eux, ils vont recevoir Rs 14 750 par tonne de sucre et les rémunérations sur la bagasse et la mélasse. Comme leurs récoltes produisent plus de sucre, ils recevront beaucoup sur la bagasse et la mélasse, tandis que nous nous ne recevrons pas plus de Rs 25 000 par tonne de sucre, une décision prise en 2019, avant même l'intention du gouvernement de rémunérer la production de la bagasse et la mélasse.»

Nous avons demandé des explications auprès du ministère de l'Agro-industrie, mais nous n'avons reçu aucune réponse.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X