Algérie: Communications électroniques - Un chiffre d'affaires de 404,42 milliards de DA en 2020

Alger — Le secteur des communications électroniques a réalisé en 2020, au plan économique, des performances "satisfaisantes" avec plus de 85 milliards de dinars d'investissements, 404,42 milliards de chiffre d'affaires et 32.958 emplois directs, selon le bilan annuel de l'Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE).

"Les investissements réalisés par les opérateurs des communications électroniques sont de l'ordre de 85,95 milliards de dinars, dont 99,92% par les opérateurs titulaires de licences mobile, fixe, GMPCS et VSAT", précise la même source, relevant que les investissements techniques relatifs à la mise à niveau et le déploiement du réseau s'élèvent "à 79,65 % des investissements globaux".

Le chiffre d'affaires de la téléphonie fixe et mobile a connu une hausse passant de 283,58 milliards de dinars en 2010 à 393,05 milliards de dinars en 2020, mais a enregistré une légère hausse entre 2019 (392,58 milliards de dinars) et 2020 (393,05 milliards de dinars), détaille l'ARPCE.

Concernant la téléphonie fixe, le chiffre d'affaires a doublé en 10 ans passant de 61 milliards de DA en 2010 à 113 milliards de DA en 2020,alors que celui de la téléphonie mobile a connu une hausse constante entre l'année 2010 (222,58 milliards de dinars) et l'année 2016 (149,00 milliards de dinars) pour diminuer progressivement est atteindre en 2020 les 279,51 milliards de dinars.

Les opérateurs soumis au régime des autorisations en activité ont généré, quant à eux, un chiffre d'affaires de 6,68 milliards de dinars en 2020, contre 8,01 milliards de dinars en 2019, soit une baisse de 16,60%.

Le chiffre d'affaires réalisé par les opérateurs titulaires d'une licence VSAT a atteint 4,19 milliards de dinars en 2020, contre 4,26 milliards de dinars en 2019, soit une baisse se rapprochant de 1,70%.

Durant le même exercice, le chiffre d'affaires réalisé par les opérateurs titulaire d'une licence GMPCS a atteint 0,50 milliards de dinars en 2020, contre 8,01 milliards de dinars en 2019, soit une régression de 16,60%.

S'agissant de l'emploi, le nombre des effectifs des opérateurs et prestataires exerçant dans le secteur des communications électroniques s'élève à 32.958 employés.

Treize licences et 136 autorisations d'établissement et d'exploitation de services accordées

Au 31 décembre 2020, le marché des communications électroniques comptait 13 licences d'établissement et d'exploitation de réseaux, à savoir une licence GMPCS accordée à Algérie Télécom satellite (ATS), 2 licences V.Sat accordées à ATS et Optimum Télécom Algérie et une licence de téléphonie fixe à Algérie Télécom SPA, note l'Autorité de régulation.

Il a été également accordé 3 licences de téléphonie mobile 3G, 3 licences de téléphonie mobile 4G et trois licences de téléphonie mobile GSM aux opérateurs Algérie Télécom mobile, Optimum Télécom Algérie et Watania Télécom Algérie.

En outre, 136 autorisations d'établissement et d'exploitation de services ont été accordées durant l'année 2020, conformément aux dispositions du décret exécutif du 13 décembre 2015 fixant le régime d'exploitation applicable à chaque type de réseaux, y compris radioélectrique et différents services de télécommunications.

Il s'agit de 90 autorisations accordées aux centres d'appel, une autorisation au service VoIP, 2 autorisations à des réseaux privées, 12 autorisations à des fournisseurs d'accès à internet, 7 aux audiotex, 12 au Cloud Computing et 12 à la géolocalisation par radio.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X