Afrique Centrale: Mort des experts de l'ONU en RDC - Libération prochaine pour le journaliste Sosthène Kambidi?

[Archives] La Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental qui juge les présumés meurtriers des experts de l’ONU lors de l’audience du lundi 16/09/2019 à Kananga.

Le correspondant de l'AFP et d'actualite.cd dans le Kasaï-Central, collaborateur occasionnel de RFI, n'a pas été relâché à l'issue de l'audience de mardi devant la cour militaire de Kananga. Sa libération était espérée ce jeudi 7 octobre, mais l'audience a de nouveau été reportée.

Le report du procès a été justifié par l'absence de certains membres de la cour, qui assistent à une série de réunions convoquées à l'occasion de la visite de la vice-ministre de la Défense à Kananga. L'audience, qui devait se poursuivre au parquet militaire ce jeudi, a donc été reportée à mardi prochain 12 octobre.

Il n'est pas impossible cependant que Sosthène Kambidi puisse être relâché. Son avocat va réitérer ce jeudi sa demande de mise en liberté, avec cette fois-ci en plus, un motif médical. Ses trois demandes précédentes sont restées lettres mortes. « Il n'est pas normal de continuer de le détenir », estime son avocat, Me Dominique Kambala.

Arrêté le 20 septembre à Kinshasa, il a ensuite été transféré à Kananga où se tient le procès du meurtre des deux experts des Nations unies tués en mars 2017. Sosthène Kambidi possède une vidéo du meurtre des experts onusiens. Il a été inculpé de « terrorisme » et « d'association de malfaiteurs » avant d'être reclassé comme « renseignant ». Les audiences de mardi ont permis de démontrer qu'il n'était pas le premier en possession de cette vidéo. C'est au procureur de trancher sur sa remise en liberté.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X