Afrique: Elim. Mondial 2022 - Les Bissau-guinéens ont-ils simulé leur « intoxication alimentaire » ?

Les joueurs bissau-guinéens ont-ils tenté de tromper la Confédération Africaine de Football (CAF) ? La question mérite d'être posée au vu des dernières révélations faites par le quotidien marocain Al Massae.

Ces révélations portent sur la polémique de l'intoxication alimentaire qui a précédé la rencontre opposant les Djurtus au Maroc mercredi dernier.

D'après le média marocain, dont les informations sont relayées par le 360 Sport, une enquête a été diligentée par l'instance dirigeante du football africain pour apporter des éclaircissements sur ce qui s'est passé.

Toutefois, des premiers éléments du rapport médical de la rencontre, il ressort, après examen de l'état de santé des joueurs "intoxiqués", qu'ils ne présentent aucun signe inquiétant les empêchant de disputer ce match.

« En effet, l'examen clinique a estimé les patients en très bon état général, apyrétique, hémodynamique et bon état d'hydratation. Les examens somatique, neurologique et abdominal sont normaux », indique le média sportif.

Par ailleurs, poursuit Le 360 Sport, alors que la CAF a décidé de faire des prélèvements sur les joueurs intoxiqués en vue d'une analyse afin d'identifier le germe responsable de leur mal, les joueurs concernés ont refusé de donner des échantillons et ont déclaré se sentir mieux. D'où plusieurs interrogations.

L'enquête diligentée par la CAF permettra d'en savoir mieux sur cette affaire. Mais la Guinée Bissau risque gros si cette histoire d'intoxication alimentaire se révélait une simulation.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X