Maroc: Ministère de la Justice - Passation de pouvoirs entre Abdellatif Ouahbi et Mohamed Ben Abdelkader

Rabat — La cérémonie de passation de pouvoirs entre Abdellatif Ouahbi, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de la Justice, et son prédécesseur Mohamed Ben Abdelkader, s'est déroulée vendredi à Rabat.

Dans une allocution à cette occasion, M. Ouahbi a exprimé sa fierté quant à la confiance placée en sa personne par SM le Roi Mohammed VI, se disant conscient de l'ampleur de la responsabilité qui lui a été confiée.

"En vertu du principe de continuité de l'Etat, je m'engage à déployer tous les efforts nécessaires afin de garantir l'indépendance du pouvoir judiciaire sur le plan pratique, financier et législatif", a indiqué le ministre de la Justice, soulignant que la mise en œuvre de la réforme du système judiciaire se poursuivra en collaboration avec le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et la présidence du Ministère public.

Il a également mis l'accent sur les acquis réalisés par son prédécesseur, notamment durant la période de la pandémie du COVID-19.

Prenant la parole, M. Ben Abdelkader a souligné l'impératif de poursuivre la mise en œuvre de la réforme globale et profonde que connait le système judiciaire, "un chantier structurant initié sous le Haut patronage de SM le Roi et l'un des axes centraux du nouveau modèle de développement".

Il a également passé en revue les multiples réalisations accomplies dans le cadre de la réforme globale du chantier de la justice, tout en exprimant sa reconnaissance à SM le Roi pour la confiance et le soutien dont il entoure la réforme du système judiciaire au service du citoyen.

La cérémonie de passation de pouvoirs s'est déroulée en présence de responsables du ministère de la Justice, du secrétaire général du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, du secrétaire général de la présidence du Ministère public et des représentants d'organismes professionnels et d'associations de la société civile.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X