Angola: Des forces militaires conjointes abattent un chef terroriste à Cabo Delgado

Maputo — Les forces militaires mozambicaines et celles des pays qui les soutiennent ont abattu mercredi à Cabo Delgado un chef terroriste qui, il y a un an et demi, aura commandé le massacre de 52 personnes, ont annoncé le président de la République et le commandant général de la police.

Les forces conjointes "ont renversé l'un des membres de la direction du groupe [insurgé], appelé Muhamudu", a déclaré Filipe Nyusi lors d'un discours prononcé jeudi à l'école de formation des forces spéciales de Makandzene, dans la banlieue de Maputo, cité ce vendredi par les médias locaux.

Sur le même site, le commandant général de la Police de la République du Mozambique (PRM), Bernardino Rafael, a indiqué que l'homme avait été abattu "dans une embuscade" à Limala, un village à neuf kilomètres du poste administratif de Mbau.

Mbau est situé dans le district de Mocímboa da Praia et était l'un des endroits où se trouvaient les bases des groupes rebelles (appelés Siri 1 et Siri 2), entre-temps récupérés par les forces mozambicaines et rwandaises - qui ont reconquis Mocímboa da Praia au début Août.

Bernardino Rafael affirme que le chef terroriste et d'autres éléments ont tenté de s'enfuir, "mais tous n'ont pas échappé".

Un autre complice éminent de Muhamudu avait déjà été abattu, a-t-il ajouté : "Abdulai a été tué lors d'un affrontement avec nos forces fin 2020".

Selon les données du gouvernement, le massacre de Xitaxi a eu lieu le 8 avril 2020, a fait 52 morts et est devenu connu sous le nom du village dans lequel les corps ont été retrouvés, après plusieurs jours d'attaques par des groupes rebelles dans le district de Muidumbe.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X