Tunisie: "Souvenirs d'avant l'oubli" photographie de Jacques Pérez - Une exposition humaine reflétant la magie et la majesté en toute simplicité

Tunis — C'est à la médina de Tunis où il a toujours vécu que le "père voire le ténor" de la photographie contemporaine Jacques Pérez expose plus de 80 de ses oeuvres photographiques datant parfois d'un demi siècle au palais Kheireddine (musée de la ville de Tunis), et ce, du 8 au 30 octobre 2021.

Son zoom sur l'histoire de la Tunisie dans ses moindres détails, il l'oriente, dans sa quête des vérités humaines, vers les gestes, les lieux et les expressions de ceux que le hasard offre à son regard sans aucun trucage.

En présence d'un bon nombre de visiteurs avisés et dans le cadre du respect du protocole sanitaire, le versissage de l'exposition intitulée "Souvenirs d'avant l'oubli" s'est déroulé vendredi après-midi en présence de Jacques Pérez né en 1932, dans la Médina de Tunis où il réside au quartier El Hafsia. De père tunisien et de mère allemande, l'illustre photographe est considéré comme un témoin de l'histoire de son pays mais aussi de l'essor et de l'émergence de la photographie tunisienne.

Du Nord au Sud du pays, de ses cités et ses bourgs, à Sidi Bou Said, Mellasine, Bab Souika, Kairoun, Djerba, Douz, Kerkennah, Matmata, Ghar El Melh, Hammamet, Gafsa...les photographies exposées s'inscrivent tout simplement dans le cadre d'une exposition pûrement humaine refélant la Tunisie qu'on aime voir, a mentionné Rabaa Ben Achour, présidente de l'association "Nous Tous" organisatrice de l'exposition en collaboration avec la Maison de l'image et avec le soutien de l'ambassade de France à Tunis et de l'Institut Francais de Tunisie (IFT).

Soigneusement installées par le commissaire de l'exposition Hamideddine Bouali, les photographies en noir et blanc, en couleurs, en hauteur et en horizontal, prises à travers les différentes époques révèlent son attachement non seulement à l'histoire, mais aussi aux traces des civilisations, des cultures, des rites et traditions, que dévoilent un monument, un paysage, une scène du quotidien, un visage, une silhouette, un objet, ou le geste d'un artisan, d'un ouvrier, d'un marchand... Les activités humaines, le réel, le moment présent, les visages, l'instant sont ses sujets de prédilection et son centre d'intérêt loin de toute théorie.

Les photographies de Pérez, le photographe, l'éducateur, le critique de cinéma, l'écrivain, le poète, l'auteur de cartes postales, comme le mentionne le commissaire de l'exposition ne sont jamais le fruit d'un effet spécial, d'un filtre ou d'une manipulation de laboratoire. Il se contente seulement de regarder, de prendre la bonne distance, d'attendre le temps qu'il faut puis de déclencher...c'est ce qui fait la magie et la majesté en toute simplicité de ses photographies a-t-il relevé.

L'exposition organisée à la veille de ses 90 ans, donne à voir à travers des portraits et des lieux, une Tunisie plurielle, diverse, bien colorée en perpétuel mouvement: ce qu'il photographie sont des gens qui jouent, qui prient, qui bougent, qui travaillent, qui se reposent, qui regardent...

Outre des photos classiques qui captent l'instant présent, sont exposées également des photos typiques soigneusement mises en scène telles que la photo "La dame au lion", qui selon Hamideddine est l'une des plus fortes photographies de Pérez car elle traduit l'intensité du regard de la femme, la ressemblance frappante avec celui du lion en arrière plan, le contraste parfois doux et dans quelques endroits, extreme, donnent à cette image toute sa majesté.

En marge de cette exposition rétropective, est prévue pour les 15, 22 et 29 octobre la projection d'un film documentaire de 52 minutes sur le parcours multiple de Jacques Pérez, le créateur polyvalent réalisé par Saïd Kasmi-Mitterrand et coécrit avec Frédéric Mitterrand "La Tunisie de Jacques Pérez". Il s'agit d'un retour sur ses 50 ans de carrière dans un voyage en images, revenant sur des photographies comme l'a noté le commissaire de l'exposition "qui sont des images de chevet, celles que l'on consulte en fin de journée pour reprendre son souffle et stimuler les rêves, que l'on déguste sans précipitation et dont on ne se sépare plus après la première lecture".

Prix national des Arts et des Lettres de Tunisie, Chevalier de l'Ordre du mérite culturel de la République tunisienne, Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de la République française, Jacques Pérez a influencé plusieurs générations de professionnels et d'amateurs. Ses collections ont été acquises à l'international, par des institutions aussi prestigieuses que l'UNESCO, la Fondation Aga Khan, la Bibliothèque nationale de France, l'Institut du monde arabe, le Musée national palestinien, la Maison Européenne de la Photographie, ou le ministère tunisien de la Culture.

L'un des fondateurs de la Cinémathèque tunisienne, Jacques Pérez est l'auteur de nombreux ouvrages photographiques sur la Tunisie.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X