Sénégal: Trafic présumé des passeports diplomatiques - Aïssata Tall Sall demande à la justice de situer les responsabilités

8 Octobre 2021

Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur, Me Aïssata Tall Sall, a brisé le silence en se prononçant, pour la première fois, sur le trafic présumé de passeports diplomatiques mettant en cause El Hadji Mamadou Sall et Boubacar Biaye, tous Députés de la 13e Législature.

Mais, c'est pour expliquer les raisons pour lesquelles elle ne peut pas parler du dossier. « Étant dans un État de droit, il y a la séparation des pouvoirs et le secret de l'enquête qui m'empêchent de me prononcer sur cette affaire qui serait partie de l'Assemblée nationale », a-t-elle d'emblée expliqué. Mieux, a ajouté Me Tall, « au Sénégal, un Ministre de la République, quelles que puissent être sa puissance et son omnipotence, ne peut pas aller dans un dossier judiciaire pour savoir ce qui s'y passe réellement. En outre, quand une affaire est à l'enquête, même si le Ministre en a connaissance, il ne peut pas en parler. Ce sont les trois facteurs qui font que, pour le moment, le Ministère des Affaires étrangères ne peut pas se prononcer sur cette affaire ».

Toutefois, elle a demandé à ce que les responsabilités soient situées dans cette affaire. Ce, pour édifier l'opinion. « Dans cette affaire, on est dans la transparence la plus absolue. C'est cela que souhaite le Président de la République. C'est cela que je souhaite. C'est pour cette raison que nous laissons la justice aller dans son libre cours et nous dire ce qui s'est passé », a déclaré Aïssata Tall Sall. Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice a saisi l'Assemblée nationale, le 4 octobre dernier, pour la levée de l'immunité parlementaire des deux Députés cités dans cette affaire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X