Angola: Le PNUD alloue 3 millions de dollars pour la transition de l'économie informelle

Luanda — Trois millions de dollars américains ont été mis à disposition par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour renforcer la garantie d'une transition inclusive de l'économie informelle vers l'économie formelle dans le pays.

À cet effet, un accord de financement et de coopération a été signé vendredi, à Luanda, par le ministre de l'Économie et du Plan, Mário Caetano João et le représentant résident du PNUD en Angola, Edo Stork.

A cette occasion, le ministre de l'Économie et du Plan, Mário Caetano João, a déclaré que l'accord s'inscrit dans le cadre de l'accélération du Programme de reconversion de l'économie informelle (PREI).

L'économie informelle, a-t-il souligné, garantit la subsistance d'environ 76% de la population économiquement active, estimant qu'elle représente 60% du produit intérieur brut (PIB), soit un mouvement annuel de 64 milliards de dollars.

Le ministre a expliqué que, dans l'espoir d'assurer l'inclusion dans le marché formel des ressources financières générées par l'informalité, son portefeuille, dans le cadre du PREI, s'est engagé à lancer une campagne massive pour enregistrer et formaliser l'occupation informelle dans le pays.

Le responsable a déclaré que le PREI fixe comme objectif, au niveau du Plan national de développement (PND), l'enregistrement de 2.000 micro-petites entreprises et coopératives pendant la période où le plan est en vigueur.

Le représentant réside du PNUD en Angola, Edo Stork, a déclaré que le PNUD souhaite travailler avec le Gouvernement pour avancer vers la reconversion de l'économie afin de générer plus de travail décent pour les Angolais.

Il a souligné que l'accord sert à former une équipe entre le PNUD et le MEP pour le processus de formalisation, ce qui sera intéressant, permettant d'entrer dans de nombreux endroits et de rechercher des expériences, ainsi que d'apprendre des personnes travaillant dans le secteur informel et de rechercher des incitations au processus de formalisation.

Il a défendu la nécessité d'utiliser les nouvelles technologies numériques, de manière pratique, au profit du processus, « où les personnes qui travaillent dans l'économie informelle peuvent trouver de nouveaux clients et rendre le processus de formalisation plus efficace dans leurs activités ».

Le programme de reconversion de l'économie informelle (PREI) a permis jusqu'à présent de mettre en œuvre 99% de la ligne de financement de l'aide économique, en utilisant les 2 milliards de kwanzas mis à disposition pour la première phase, au profit d'environ 2.600 micro-entrepreneurs.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X