Madagascar: Ambassade du Japon - Trois micro-projets en faveur de la santé mère-enfant et du secteur eau

Trois micro-projets soutenus par l'ambassade du Japon à Madagascar viennent d'être officialisés à travers la signature, hier, des contrats relatifs à ces futures réalisations.

Ce, dans le cadre du programme de coopération financière « Aide aux micro-projets locaux en faveur de la sécurité humaine ». Ces contrats d'un montant total de 283 393 Euros, soit environ 1 050 594 380 Ariary, touchent le secteur de la santé mère-enfant, et celui de l'eau potable. C'est ainsi que le « Projet d'extension du Pôle Mère-Enfant au Centre Hospitalier Universitaire Place Kabary Antsiranana », objet du premier contrat signé, bénéficie du soutien financier du Japon, à hauteur de 77 283 Euros, soit l'équivalent de 334 635 680 Ariary. Le directeur de cet établissement et l'ambassadeur du Japon, Higuchi Yoshihiro, ont procédé à la signature, en présence du ministre de la Santé publique, Pr Zely Arivelo Randriamanantany.

Il faut savoir que le service Mère-Enfant du CHU Place Kabary, fermé en 2012 en raison de la politique de la restructuration des services hospitaliers, a été transféré au CHU Tanambao Antsiranana, pour y revenir à nouveau en 2019. Sa capacité d'accueil est, cependant, très limitée car le service ne dispose que de 16 lits. Le projet d'extension permettra de doubler quasiment la capacité d'accueil, avec la réhabilitation du premier étage du bâtiment C qui, auparavant, servait de salle de classe pour les étudiants de la Faculté de Médecine. Ce bâtiment accueillera dorénavant le service mère-enfant et comprendra une trentaine de lits. De quoi permettre aux femmes qui viennent accoucher d'être accueillies dans un environnement favorable à leur condition.

Camion-citerne. Le second projet consiste à doter la Commune Urbaine de Tolagnaro d'un camion-citerne recyclé, afin de permettre à une partie de cette commune de bénéficier d'avoir accès à l'eau. Ce projet est financé par le Japon à hauteur de 83 424 euros, soit plus de 379 millions d'ariary. Il sera ainsi question de recycler un camion-citerne concédé par les autorités locales au Japon, et qui sera réutilisé à Madagascar.

« Avant de quitter le Japon, ce camion subira un entretien important pour qu'il soit adapté aux routes souvent sablées du sud. Il arrivera à Madagascar tout à fait prêt à l'emploi », souligne l'ambassade du Japon. A noter que ce projet s'aligne à la politique 3R du Japon : Réduire, Réutiliser, Recycler. Le camion-citerne sera utilisé pour alimenter onze quartiers de la commune de Tolagnaro, notamment quatre d'entre eux, confrontés à un problème d'accès à l'eau. Les autres communes environnantes pourront également être alimentées, face à la situation de sécheresse.

Sept puits. Toujours dans le domaine de l'accès à l'eau, le troisième projet consiste cette fois à l'approvisionnement en eau potable dans les régions Menabe et Melaky. Financé à hauteur de 77 686 euros soit plus de 336 millions d'ariary, il consiste à construire 7 puits avec château d'eau et munis d'un système de pompe à eau solaire à Kirindy, Tanandava, Andadoany et Bekopaka. Ce qui permettra à 6000 habitants de ces quatre villages d'avoir accès à l'eau potable, tout en disposant de suffisamment d'eau pour l'élevage et l'irrigation des terres agricoles.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X