Angola: Le pays compte produire 14 millions de carats de diamants par an

Lisbonne — L'Angola espère atteindre bientôt une production de 14 millions de carats de diamants par an.

Le fait a été avancé par le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino de Azevedo, après la signature d'un contrat d'investissement minier pour la concession des diamants Chiri, à Lunda Norte, entre son portefeuille, l'Ediama et la société Rio Tinto.

Le contrat a été signé par le président du conseil d'administration d'Endiama, Ganga Júnior, et le représentant de Rio Tinto, Kennerhbe Tainton.

Le contrat, qui durera cinq ans, garantit également la possibilité pour la partie angolaise d'augmenter sa participation à 49%.

Après la signature du contrat, le ministre Diamantino Azevedo a déclaré que l'Angola a toujours choisi de travailler avec les meilleures sociétés minières du monde, c'est pourquoi il a recherché Rio Tinto, l'un des meilleurs du secteur minier.

Cette société, a-t-il ajouté, a de la capacité, de la technique, de l'expérience afin qu'elle puisse ajouter de la valeur au secteur minier angolais, contribuant à l'augmentation de la production de diamants.

"Nous avons l'intention d'atteindre 14 millions de carats par an dans la production de diamants dans un avenir proche, et nous souhaitons par ce projet atteindre cet objectif", a précisé le ministre.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X