Angola: Plus de 32 000 titres fonciers seront délivrés

Luanda — Trente-deux mille huit cents (32 800) titres de concession de terres agricoles seront délivrés dans le pays, dans le cadre du programme " Minha Terra " (Ma Terre), a annoncé samedi le ministre des Travaux publics et de l'Aménagement du territoire, Manuel Tavares de Almeida.

S'exprimant lors du lancement de la délivrance des titres fonciers, dans la municipalité d'Icolo e Bengo, à Luanda, le ministre a déclaré que le projet, initié par l'exécutif, bénéficiera à 200 paysans de chacune des 164 municipalités d'Angola.

Le défi a été lancé en 2018 dans le but de garantir une assistance et une protection sociale aux groupes les plus vulnérables, notamment les paysans, à travers le programme « Minha Terra ».

Ce samedi, 20 des 200 paysans des localités de Sacrifício et Dungo, dans la municipalité d'Icolo e Bengo, ont reçu leurs titres fonciers.

Le projet « Minha Terra », coordonné par le ministre d'État et chef de Cabinet de la Présidence de la République, Adão de Almeida, vise également à permettre aux paysans d'acquérir des droits fonciers, via le droit coutumier, et d'éviter qu'ils ne soient expropriés.

Selon Adão de Almeida, l'exécutif crée des bases pour l'agriculture familiale et d'autres projets agricoles afin que les familles aient de meilleures conditions, envisageant l'augmentation de la production nationale, la réduction de la pauvreté et l'éradication de la faim dans le pays.

A leur tour, les paysans ont remercié l'Exécutif pour le geste, exprimant leur volonté d'augmenter la production locale, mais ont demandé la réfection des routes d'accès aux champs pour faciliter l'écoulement des produits.

L'acte a été assisté par le gouverneur de Luanda, Ana Paula de Carvalho, le ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Jomo Fortunato, le ministre de l'Action sociale et de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina Alves, les autorités traditionnelles, ainsi que d'autres personnes.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X