Afrique: Lutte contre la Covid-19 - Le Burundi actualise son Plan National de Riposte en intégrant le pilier vaccination

Ce 07/10/2021 dans les locaux de l'OMS BURUNDI, le nouveau plan national de riposte contre la Covid-19 a été validé. Ce fut en présence du Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida, du Représentant de l'OMS au Burundi, du Coordonnateur Résident du Système des nations unies, de plusieurs chefs d'agences, des cadres du ministère, experts de l'OMS, du COUSP et des partenaires techniques et financiers.

En effet, après près de six mois de mise en œuvre des activités contenues dans le plan initial élaboré pour une période de six mois (Avril-Septembre 2021), il s'est avéré judicieux de l'adapter au nouveau contexte épidémiologique caractérisé par la résurgence des cas et qui nécessite l'intégration de la vaccination pour tous afin d'arrêter la chaîne de contamination. Car, la nouvelle situation de flambées, face à laquelle le pays fait face, il urgeait d'analyser et de mettre à jour. Cette actualisation du plan de riposte apparait capitale pour y intégrer un dixième pilier qu'est la vaccination qui n'avait pas été développé pendant son élaboration.

Pour le Représentant de l'OMS au Burundi, Dr Xavier CRESPIN, dont l'Institution a beaucoup appuyé l'initiative, ce document, validé permettra au pays de disposer d'un plan national de riposte contre la pandémie, déclinant les activités prioritaires à mettre en œuvre dans les 6 prochains mois, notamment la réponse vaccinale qui est attendue par tous. Le Burundi se met ainsi en phase avec les autres pays d'Afrique et du Monde qui ont déjà opté pour la vaccination comme moyen clé de lutte contre la Covid-19.

Selon le Dr Xavier CRESPIN, « Ce plan devra servir également de boussole pour tous les intervenants engagés dans la réponse à la Covid-19 au Burundi et devrait guider toutes les interventions. Pour ce faire, il est essentiel que tous les acteurs puissent s'approprier ce plan de riposte et s'aligner définitivement sur les orientations et activités prioritaires définies de façon consensuelle dans ce plan ».

Pour sa part, le Ministre de la santé et de la lutte contre le sida, le Dr Thaddée NDIKUMANA s'est réjoui de cette bonne occasion qu'offre la validation du Plan national de riposte actualisé pour les différentes parties afin qu'elles s'imprègnent du document actualisé avec l'intégration de la vaccination pour un meilleur déploiement des vaccins dans tout le pays.

« Si nous ajoutons la vaccination à la prévention et la prise en charge mises en avant par le Gouvernement avec le respect des mesures barrières, nous allons attendre les résultats escomptés pour le bien-être de la population burundaise » a espéré le Dr NDIKUMANA.

Après avoir félicité l'ensemble des acteurs qui se sont activement investis depuis plusieurs semaines aux côtés du Gouvernement pour la mise à jour de ce plan national de riposte, le Dr Xavier CRESPIN en a profité pour réitérer l'engagement de l'Organisation Mondiale de la Santé à continuer à appuyer le Burundi dans ses efforts de riposte contre la pandémie de la COVID-19, notamment à travers la mobilisation de l'expertise et des ressources.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X