Cameroun: Chambre d'Agriculture - Changement d'ère

Elus et installés jeudi dernier par le Minader, le vice-président et les présidents de sections de l'organe ont dévoilé leur plan d'action pour le développement du monde rural.

Désormais, la redynamisation des activités de la Chambre d'agriculture, des pêches, de l'élevage et des forêts (Capef) repose sur un staff constitué de sept membres : le président (Martin Paul Mindjos Momeny), le secrétaire général (Jacob Tanyi Tachot), le vice-président, Foula Mangada, les présidents des sections agriculture (Kamgue Rebecca), Pêches (Ndiko Fonderson), Elevage (Bobo Bakary) et Forêts (Ekombo Ndjemba Marie).

Les nouveaux membres de l'organe a pris fonction jeudi dernier à l'issue de la session de plein droit couplée à l'installation de l'équipe de la mandature 2021-2026. En les installant dans leurs nouvelles fonctions le ministre l'Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbaïrobe leur a instruit, ainsi qu'au président et au secrétaire général de la Chambre, de résolument se mettre au service du développement du monde rural pour le mandat qui leur est dédié.

Au regard des difficultés que connaissent les acteurs du monde rural, à savoir : l'accès au financement et l'enclavement des bassins de production, la tâche est ardue. Bien conscients de ces enjeux, les promus ont levé un pan de voile sur leur plan d'action. « Nous allons bâtir des projets de formation pour nos membres et par la suite, monter des plans de développement des différentes sections.

Nous allons également procéder à la recherche et au déploiement des projets afférents à différents secteurs », a déclaré Foula Mangada. Ancien responsable du centre régional d'appui à la professionnalisation agropastorale du septentrion, le vice-président compte mettre son expertise à disposition de la chambre.

Les présidents de section Ndiko Fonderson et Kamgue Rebecca comptent pour leur part échanger avec les membres et les acteurs du monde rural dans un premier temps. « Des visites de prise de contact seront organisées à travers les 10 régions pour permettre à ces acteurs de présenter leurs difficultés. Les doléances seront ensuite transmises au président de la chambre avec des propositions de solution. Nous ne pouvons pas commencer des actions sans être fixés sur l'état des besoins », a déclaré Ndiko Fonderson. Des actions qui, d'après le Minader devront être menées en synergie, suivant une étroite collaboration.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X