Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - L'Unicef organise la riposte à l'Ebola

Des familles se rendent au centre de traitement Ebola de Beni, dans la région du Nord-Kivu (Illustration)

L'agence onusienne est déjà sur le terrain pour répondre au dernier cas d'Ebola signalé dans la province du Nord-Kivu.

Avec le concours du ministère de la Santé publique, Hygiène et prévention, l'Unicef a envoyé, le week-end dernier, un personnel supplémentaire pour soutenir les activités de mobilisation communautaire, de contrôle des infections et de décontamination.

L'agence onusienne envisage aussi d'acheminer des équipements médicaux ainsi que des fournitures pour l'eau, l'assainissement et le contrôle des infections. Trois camions apporteront 160 m3 de fournitures vitales telles des réservoirs d'eau, des seaux, des équipements de protection individuelle, du chlore, des barres de savon, des antibiotiques, etc. Grâce à un vaste réseau de cellules d'action communautaire, l'Unicef soutiendra les activités de communication ainsi que les efforts de suivi et de traçage pour lutter contre la propagation de la maladie.

Les autorités sanitaires congolaises ont confirmé qu'un enfant de 3 ans est décédé dans un centre de santé de la zone de Butsili, non loin de Beni, où il avait été admis avec des symptômes similaires à ceux d'Ebola. Un test GeneXpert a été effectué à Goma, confirmant que le garçon était atteint d'Ebola.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X