Madagascar: Onze morts à Ambalavao - Un taxi-brousse pirate plonge sous un pont

La chute d'un minibus depuis un pont a tué onze de ses passagers, hier matin, dans le district d'Ambalavao. Quinze blessés ont été dénombrés.

Il ne se passe pas un seul jour sans qu'on apprenne des accidents sur les routes nationales (RN). Hier encore, onze personnes dont deux enfants ont trouvé une mort dramatique dans la sortie de route de leur minibus, à Antsahasoa Malazarivo, commune d'Ankaramena et district d'Ambalavao.

Le chauffeur et quatorze autres passagers ont été grièvement blessés. Ils ont été placés sous soins intensifs dans trois hôpitaux, à Ankaramena, à Ambalavao et à Fianarantsoa. La gendarmerie et l'équipe médicale ont été débordées.

Le véhicule, une Mercedes Sprinter, transportait une vingtaine de voyageurs et de marchandises depuis Fianarantsoa vers Ihosy. Il a raté l'entrée d'un pont, brisé le garde-fou métallique de la droite et fait un vol plané. En bas, dans la rivière tarie, il s'est retrouvé les quatre roues en l'air et écrasé contre des rochers. Il a subi d'importants dégâts, évalués à 100%, selon la gendarmerie.

Aucun papier

Parmi les occupants de la Mercedes, dix sont décédés sur le coup. Leur désincarcération n'a pas été facile. Une personne parmi huit blessés transportés à l'hôpital d'Ambalavao a rendu son dernier souffle dans les heures qui suivent.

Le conducteur a, lui aussi, été dans un état critique. « C'est lui qui sait la véritable cause de l'accident. Pour le moment, il ne peut pas parler », rapporte la gendarmerie. Celle-ci ignore également si le véhicule était un taxi-brousse ou pas. « Nous n'avons trouvé aucun papier à bord », souligne-t-elle.

Quatre des corps sans vie ont déjà été récupérés par leurs familles respectives. Les autres ont été gardés dans la maison commune d'Ankaramena en attendant les leurs.

Tout comme la gendarmerie et les autorités sanitaires, les élus et l'agence des transports terrestres sont venus réconforter les victimes et leurs proches dans cette dure épreuve.

Il y a deux semaines, à Anteza Ambohimahasoa, douze personnes ont également été tuées dans la collision d'un camion et d'un taxi-brousse. L'excès de vitesse, toutes sortes d'imprudence au volant et la défaillance mécanique constituent les principales causes des accidents mortels constatés ces derniers jours.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X