Gabon: Un Mini-Salon pour les agripreneurs gabonais le 15 octobre

12 Octobre 2021

Engagé depuis 2013 dans la sensibilisation des jeunes pour la promotion de l'entrepreneuriat, de partages d'expérience entre les associations et les jeunes porteurs de projets innovants dans plusieurs domaines dont celui de l'environnement et de l'agriculture, Akewa Accélérateur initie le 15 octobre 2021 à l'Auditorium du Ministère des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l'Environnement, la 1ère édition du Mini-Salon de l'Agripreneur (MISA) sous le thème : « Services agro écologiques et climatiques au bénéfice de la sécurité alimentaire au Gabon ».

Ce projet, issu du programme Relève Agricole de Akewa Accélérateur a pour objectif de promouvoir l'entrepreneuriat des jeunes et des femmes sur l'investissement agricole durable. En Effet, le MISA se veut être une plateforme d'échanges, de partages, de communications, de rencontres et de promotion qui vise à mettre au centre l'Agripreneur, son produit et les différents acteurs de la chaine de valeur agricole.

Ce projet s'inscrit dans la vision d'un Gabon Vert implémenté dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Par cette initiative, l'Accélérateur de croissance AKEWA soutiendra à son tour les efforts du gouvernement dans la promotion du secteur agricole et l'amélioration de la visibilité des acteurs agrosylvopastoraux et les produits issus de leur exploitation.

« Nous avons besoin de communiquer sur le travail des agripreneurs, de mieux faire connaître cette profession qui est en train d'être considérablement modernisée avec l'apport des nouvelles technologies. Il est nécessaire de faire changer les idées préconçues et de démontrer toutes les opportunités qu'offrent aujourd'hui notre pays dans les secteurs agrosylvopastoraux », précise Fabrice Ntchango, Administrateur Général de Akewa Accélérateur.

« Nous souhaitons ouvrir cette première édition du MISA à tous les acteurs de la chaine de valeur agricole, mais vraiment dans une ambiance conviviale. Les agripreneurs gabonais, et notamment ceux du monde paysan est méconnu, mais le temps d'une journée nous mettons en contact les acteurs agricoles, ceux de la forêt, et voir même du secteur touristes avec des banquiers, des responsables de la CEEAC, les responsables administratifs, etc. Cette activité est organisée en partenariat avec le plus possible de secteurs qui gravitent autour du monde agricole : transformateurs, vendeurs de matériel, distributeurs, acheteurs, banques et assurances.

Mais il faut aussi la coopération du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l'Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), de l'Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique section Gabon (PACJA GABON), de l'ONG IDRC Africa, de l'ONG Mains Ouvertes, l'ONG BE NYA MAM YE BIKONDOM (BNB), de l'ONG Malachie, du Centre de Recherche sur les Ruralités (C2R), de la Start-up AGRIDIS, ainsi que l'appui de la Direction Générale de l'Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN) sans qui tout ceci n'aurait pas pu se tenir ». Insiste Fabrice Ntchango.

Le MISA est une rencontre bisannuelle qui est prévue se tenir tous les 15 octobre. Cette première édition qui se fait avec l'appui des plus hautes autorités, se tiendra dans le strict respect des mesures barrières. L'autre objectif rechercher est de participer à la redynamisation de l'économie où l'agriculture et le secteur forêt-bois apparaissent comme les socles sur lesquels doit reposer le plan d'accélération de la transformation.

Pour atteindre cet objectif, l'accélérateur de croissance AKEWA pense qu'il est impératif d'avoir l'avis des premiers maillons de la chaine de valeur agricole, mais il est aussi essentiel d'attirer un plus public autour des questions essentielles au développement durable de ce secteur stratégique.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X