Congo-Kinshasa: Initié par sa Promotrice Honorine Pola Umba - Kongo Central - Le Complexe Scolaire Tafia dédié à l'Eternel Dieu

Dans la matinée d'hier, lundi 11 octobre 2021, il s'est tenu la cérémonie de dédicace du Complexe Scolaire Tafia, établissement scolaire dont Madame Honorine Pola Umba, Cadre à la Direction Générale des Impôts, en est la Promotrice.

Celle-ci est appuyée par les efforts et la contribution de son époux, Jean Sambo, lui aussi préoccupé par le souci d'élever une génération d'enfants instruits et utiles pour le pays. En effet, située sur l'avenue Cocotier n°9 en plein village Ngudiabaka, en territoire de Kasangulu au Kongo Central, l'école Tafia poursuit l'objectif de transmission des connaissances scolaires et l'instruction des enfants vivant dans ce recoin de la province du Kongo Central. Intervenue à sa deuxième semaine d'activités, la prière de dédicace, intégrant l'enceinte du terrain et le destin du complexe scolaire, a été assurée par les Pasteurs Eric et Alain Kalundi Mutez, éminents Hommes de Dieu et proches du Couple promoteur.

Priorité l'éducation des enfants

Face aux parents habitant les environs, la Promotrice Honorine Pola a réaffirmé sa volonté à intégrer et dispenser une formation de qualité aux enfants pour forger en ces derniers une carrure responsable et futurs gestionnaires de la chose publique. En outre, elle a convié les parents à inscrire massivement leurs enfants au Complexe Scolaire Tafia. «Vous ne serez jamais déçus», a-t-elle déclaré.

Venu lui aussi visiter l'établissement scolaire, Jean-Pierre Muanda, Cadre de l'Administration Publique de Kinshasa, a lui aussi donné son avis quant à ce. Il a exprimé, à la fois sa satisfaction positive, mais aussi salué cette action qu'il a qualifiée de louable. Des telles initiatives devraient être, en son sens, lancées dans tous les coins et recoins du pays en vue de favoriser la construction d'un esprit fort et engagé au développement du pays.

Cependant, en termes d'effort à dégager pour aboutir à des résultats plus excellents, Jean-Pierre Muanda a invité tous les acteurs de l'établissement scolaire Tafia à mettre la main à la patte. Se donner pour mission d'instruire la classe enfantine sur les bancs d'école est, à son avis, est une tâche dure à accomplir.

Aussi, il a sensibilité les autorités nationales à s'intéresser aux projets du Complexe Scolaire Tafia et de participer à sa croissance pour le bien de ces enfants qui demeurèrent à la quête d'un cadre de formation classique.

Vision, effectif et système d'enseignement

Abordé pour répondre à cette question, le Directeur de cette école, Sylvain Mabela a de prime abord affirmé que le CS Tafia est la réponse de Dieu à toutes les prières des parents de ce recoin et qu'elle compte à ce jour un effectif de 62 élèves inscrits, depuis la reprise des cours lundi 4 octobre dernier.

En ce qui concerne des perspectives et objectifs prioritaires de l'année scolaire en cours, il a indiqué qu'il sera d'abord question de relever le défi que tout enfant scolarisé sache lire, écrire et calculer correctement. Ensuite, de procéder à un maximum d'inscription d'élèves afin d'atteindre un effectif de 30 élèves par classe, allant de la 1ère à la 6ème année primaire.

Et plus tard, a-t-il effleuré, les actions seront concentrées vers l'élargissement du Complexe Scolaire Tafia par la création des humanités et d'une université dont les options d'études seront orientées principalement dans l'agriculture, la pisciculture et les soins vétérinaires. Ce qui cadre réellement avec le contexte environnemental et les opportunités économiques du recoin.

Il y a lieu de souligner qu'à ce stade, uniquement les classes de 1ère, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème années primaires sont opérationnelles au sein de cet établissement scolaire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X