Congo-Kinshasa: Le journaliste Sosthène Kambidi libéré après trois semaines de détention

[Archives] La Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental qui juge les présumés meurtriers des experts de l’ONU lors de l’audience du lundi 16/09/2019 à Kananga.

En République démocratique du Congo, le journaliste Sosthène Kambidi est libre après près de trois semaines de détention. Correspondant de l'AFP et d'Actualité.CD à Kananga, et collaborateur occasionnel de RFI, il comparaissait comme témoin dans le procès sur l'assassinat en mars 2017 de deux experts de l'ONU. La justice a reconnu qu'il n'était pas à l'origine de la divulgation de la vidéo montrant le déroulement du double assassinat.

Le premier sentiment, c'est un sentiment de soulagement parce que je retrouve ma famille et je vais bientôt retrouver mes collègues. Mais le deuxième sentiment, c'est un sentiment de tristesse parce que ceux qui ont été arrêtés avec moi sont toujours en détention.

Sosthène Kambidi réagit suite à sa libération de prison

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X