Congo-Brazzaville: Musique - L'atelier Mwezi lance ses activités vendredi

L'année culturelle 2021-2022 va démarrer, le 15 octobre, à l'atelier Mwezi situé à Tchimbamba, dans le premier arrondissement Emery-Patrice-Lumumba, par une soirée dédiée à la rumba congolaise.

La célébration de la rumba congolaise des années 1970, 1980, 1990 et 2000 ouvre l'année culturelle à l'atelier Mwezi qui, jusqu'en juillet prochain, a conçu un alléchant programme pour le public.

En effet, après la première soirée rumba organisée en 2018, cette deuxième lance officiellement les activités de l'atelier Mwezi. Une soirée marquée par la prestation en live d'un orchestre composé de jeunes et vieux qui vont offrir au public un récital de chansons dites "Les merveilles du passé" de la rumba congolaise d'hier mais aussi les tubes de l'actuelle génération autour des mets et boissons locales comme au village lors des grandes retrouvailles festives.

En harmonie avec son objectif de contribuer à la formation, à la création et la diffusion des projets artistiques, l'atelier Mwezi a prévu un panel d'activités liées à l'écriture, à la musique, au théâtre, à la danse et à la peinture. Ainsi, l'écrivain Laurent Gaudé va diriger l'atelier d'écriture «Tendre sur les mains », un autre atelier du genre sera animé par Emile Vital sans oublier les ateliers de danse avec les chorégraphes congolais.

Le projet « Kintuadi » ou Faisons ensemble en langue kongo est l'un des grands projets de l'atelier qui a lieu en mai -juin. Il va réunir des écrivains, des metteurs en scène et des comédiens. Cinq metteurs en scène (deux metteurs en scène de France, deux de Pointe-Noire et un de Brazzaville) vont travailler avec vingt comédiens. Une activité similaire avait eu lieu en février dernier au cours de laquelle a été revisitée l'abondante œuvre de l'écrivain et metteur en scène Sony Labou Tansi.

L'atelier Mwezi a noué un partenariat avec les départements de Mayenne et Loire-Authion, en France. Il compte faire bénéficier cette fructueuse entente aux artistes de Pointe-Noire et du Congo, notamment les artistes-peintres qui pourront exposer au Grand Baz'arts de Loire-Authion, de grandes retrouvailles des arts plastiques et des arts de la scène.

Signalons que le slameur-rappeur Diofel, résidant en France, a dirigé, du 27 septembre au 1er octobre, un atelier d'écriture sur la structure et arrangement des textes de slam, de rap et de chant à l'intention d'une dizaine de Ponténégrins. La restitution a été faite le 1er octobre à l'atelier Mwezi.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X