Madagascar: Concert - Rajery honore le patrimoine musical de Madagascar

Germain Randrianarisoa, dit Rajery, ne s'endort pas sur ses lauriers. Il continue de proposer moult projets artistiques pour valoriser comme les mélodies du terroir malgache.

Tout un voyage musical qui mettra en avant les splendeurs du patrimoine culturel de la Grande île. Le concert que Rajery et ses musiciens présenteront à l'Institut français de Madagascar (IFM) ce week-end promet d'éblouir les mélomanes. Un concert de restitution qui clôt une belle épopée culturelle et artistique que l'incontournable joueurdevaliha et sa troupe ont entamé vers le milieu de cette année, le rendez-vous musical que l'on aura le plaisir de découvrir ce 16 octobre à partir de 15h sera une véritable ode aux mélodies du terroir malgache.

S'il y a exactement un mois à peine, Rajery accompagné de sa troupe, mais également des jeunes talents que sont Jacquis Randria, Tahina Carine et les exceptionnels Zaza Kanto ont fait vibrer la scène de l'IFM Analakely, leurs retrouvailles avec le public s'annoncent encore plus harmonieuses cette fois.Avec comme thème principal « Le patrimoine musical de Madagascar », ce concert sera l'occasion pour l'artiste de prôner une fois de plus les valeurs de ces héritages culturels que l'on a à transmettre aux générations futures.

Tirer le meilleur

Entre les mois d'avril et août de cette année, Rajery, en collaboration avec l'association Takalo Tsara dont il est le fer de lance, a entamé une aventure exclusive dans plusieurs régions du pays. L'occasion pour lui d'aller à la rencontre de plusieurs musiciens locaux et d'échanger avec eux, mais surtout de pouvoir mettre en lumière l'importance du patrimoine musical de Madagascar.

Entre Toamasina, Antananarivo, Antsirabe, Betafo, Fandriana, Fianarantsoa ou encore Toliara, Rajery a fait du chemin pour le plaisir d'échanger avec ses illustres pairs, mais surtout avec comme objectif de tirer le meilleur d'eux-mêmes pour ce concert de restitution à l'IFM Analakely.

« Madagascar est le pays de la diversité culturelle et musicale, une situation assez rare grâce à ses dix-huit ethnies et leurs dialectes, coutumes et traditions. On ambitionne ainsi de pouvoir sauvegarder et promouvoir ces richesses et cette diversité aux niveaux national et international » souligne Rajery. Faisant suite à son dernier projet qu'est « Hazo aina », ce concert de restitution prône toujours aussi les valeurs environnementales chères au cœur de l'artiste.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X