Madagascar: Urgences en milieu scolaire - Les écoles publiques dotées d'infirmeries

Cent quatorze circonscriptions scolaires vont bénéficier d'infirmeries dans tout Madagascar. La plupart sont situées dans les zones les plus enclavées.

« Près de 50% des écoles publiques n'ont pas eu d'infirmeries pour prendre en charge les accidents en milieu scolaire. Certains élèves n'ont pas la chance de bénéficier des soins d'urgences en cas de difficultés. C'est dans ce sens que les infirmeries ont été mises en place », indique Eliane Ranosy, directeur de l'Office National de la Prévention des Accidents Scolaires à Madagascar (ONAPASCOMA).

Le lancement de ce projet dénommé « Tsinjo Fahasalamana an-tsekoly » a eu lieu à Fianarantsoa, dans la région Haute Matsiatra. L'infirmerie prend en charge les soins des enfants malades ou blessés pendant les heures de cours et dans la foulée, se charge du traitement et des urgences relatives aux incidents et maladies survenant pendant les heures d'école. «Dans le cadre de ce projet, il y aurait une infirmerie pour chaque district. Les travaux vont durer près de deux ans », enchaîne la responsable. Les infirmeries seront principalement dotées d'intrants, mais également des équipements adéquats à la prise en charge des élèves. « Pour le cas de l'EPP Manarapenitra de Mahamanina Fianarantsoa, le bâtiment flambant neuf sera doté de concentrateur d'oxygène, de médicaments de premiers soins en cas d'accident en milieu scolaire », ajoute la responsable.

Coins écoute

Mis à part la mise à disposition d'intrants et d'équipements, des paramédicaux seront dispatchés auprès des infirmeries. « Des paramédicaux dispenseront les soins d'urgence. Des formations seront dispensées aux paramédicaux. Des coins écoute seront mis en place auprès des infirmeries. Les coins écoute auront pour vocation de donner des conseils aux élèves en difficulté », enchaîne la responsable. L'objectif est de retenir les élèves en milieu scolaire.

Grâce au paiement de 200 ariary par an et par élève, l'assurance scolaire fera bénéficier des milliers d'élèves dans tout le pays de ce projet. « L'équipement des infirmeries découle des cotisations de l'assurance scolaire des écoles publiques et privées assurées par l'ONAPASCOMA. L'objectif dans le cadre de ce projet est de limiter l'abandon scolaire en cas d'accident », conclut-t-elle.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X