Liberia: Maintenir la paix, protéger les terres, améliorer l'économie - Le pays vit dans un contexte désastreux

Tubmamburg — " Nous sommes tous invités à continuer à travailler pour le respect des droits et de la dignité de l'homme qui est au-dessus de toute religion ", écrit de Tubmamburg à l'Agence Fides le Père Firmin Konan Moiyé Kouassi, prêtre de la Société des Missions Africaines (SMA).

"Nous sommes confrontés à tant de choses au Liberia", explique le missionnaire, "de la préparation des nouvelles élections du président de la République dans un an et demi, avec une forte opposition et des militants qui se multiplient. Nous avons perdu Fr. Charles Edmund Boyce, qui avait été nommé Administrateur Apostolique en juin 2021 et qui est décédé le 19 septembre, et nous avons maintenant un nouvel administrateur diocésain. Le défunt administrateur apostolique était très impliqué dans le dialogue interreligieux et l'œcuménisme, et un autre témoignage de son ouverture a été la participation émouvante de fidèles catholiques, de clercs et de religieux d'autres confessions à ses funérailles le 1er octobre dans la cathédrale du Sacré-Cœur à Monrovia."

Dans la note envoyée à Fides, le Père Firmin, qui est curé de Saint Dominique à Tubmamburg dans le comté de Bomi, ainsi que responsable de Justice et Paix, Intégrité de la Création, au niveau de la SMA du Liberia, raconte la grande implication du Père Boyce qui était originaire du comté de Gbapolu, une zone dominée par les musulmans. "Il avait fait l'expérience de la vie et du partage avec des personnes d'autres croyances dès son plus jeune âge. En tant que prêtre, il a généreusement représenté les catholiques au Conseil des églises du Liberia, organisé de nombreux séminaires avec des croyants africains traditionnels et des réunions avec la communauté islamique. En tant que vicaire général de l'Archevêque émérite Lewis Jerome Ziegler, le père Charles a souvent participé à des discussions sur la bonne gouvernance et les droits de l'homme."

" Nous devons découvrir tous ensemble ce que nous avons en commun ", conclut le père Firmin, " ce qui nous pousse à la communion ". Le pays à préserver, l'économie à améliorer, la paix à maintenir, la terre à protéger... on pourrait ajouter tant d'autres choses pour lesquelles nous pourrions travailler ensemble".

Depuis quelque temps, le Liberia se trouve dans une situation désastreuse : l'inflation ne cesse d'augmenter, le chômage, le Covid-19 et le coup d'État du 5 septembre en Guinée, qui a renversé le président Alpha Condé et remis le pouvoir au chef du coup d'État, le lieutenant-colonel Mamady Doumouya. Pour tenter de contenir cette situation d'urgence, le président Weah a ordonné aux forces de sécurité nationales de renforcer la vigilance autour des zones frontalières, craignant un afflux de citoyens guinéens à la frontière.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X