Afrique: TrustAfrica au Chevet des victimes de l'esclavage au Mali

Visite de TrustAfrica aux victimes de l'esclavage au Mali
13 Octobre 2021

Le 4 octobre 2021, je suis sorti bouleversé d'une visite à la Cité des enfants de Bamako. Les discriminations basées sur l'ascendance s'expriment encore au Mali dans les formes les plus inacceptables de traitement de la personne humaine.

L'esclavage n'y est pas seulement une tradition en forte résistance; c'est une réalité du présent, comme si l'Africain n'avait rien appris des atrocités du commerce triangulaire avec des femmes et des hommes comme marchandises.

Après de très belles rencontres professionnelles, amicales et familiales à Bamako, j'ai été secoué voire chagriné par une visite effectuée dans un camp des rescapés de l'esclavage.

En effet, en mission pour TrustAfrica afin de m'entretenir avec les responsables de l'Association Temedt sur la situation des victimes des Discriminations basées sur l'ascendance et sur l'esclavage, nous nous sommes rendus à la Cité des enfants à Bamako où résident plus de 131 personnes injustement déplacées de leur village, Baghamabougou, tout simplement parce qu'ils ont refusé de se soumettre aux ordres de leurs maitres qui en 2021 continuent encore de les traiter comme des esclaves.

Selon les militants des Droits Humains, des milliers de personnes ont été chassées de leurs villages situés dans la région de Kayes du fait de l'esclavage. Avec cette visite, l'on peut se dire que l'esclavage a un visage et qu'il doit être combattu.

C'est pour cette raison que nous invitons toutes les forces vives du Mali et d'ailleurs à se mobiliser pour mettre un terme à ce phénomène inhumain, dégradant et dont la recherche des solutions devrait être la priorité des priorités du régime en place.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X