Afrique du Sud: Le plus grand stade du continent a rouvert ses portes au public

Mardi 12 octobre, le FNB Stadium de Johannesburg accueillait des supporters pour la première fois depuis mars 2020. L'entrée était gratuite et réservée aux détenteurs d'une preuve de vaccination. Seulement 2 000 places ont été mises à la réservation pour ce match de football entre l'équipe nationale et l'Éthiopie comptant pour les qualifications au Mondial 2022. Ce sont les Bafana Bafana qui ont se sont imposés 1-0 devant leurs supporters pour des retrouvailles au goût de trop peu.

Avec notre correspondant à Johannesburg, Romain Chanson

Ce qui n'était qu'une coquille vide a retrouvé ses supporters. Mama Joy a ressorti le costume et le maquillage, c'est un grand jour pour cette supportrice. « C'est Noël avant l'heure ! De pouvoir être en face des Bafana Bafana pour les soutenir, d'être au stade qui est ma seconde maison, ma nourriture, ma vie, je suis très heureuse. »

Avec seulement 2 000 tickets disponibles pour 94 000 places en temps normal, l'opération portes ouvertes a fait quelques déçus. « Seulement 2 000 ? Non ! Non, ce n'est pas assez Baba, tu dois augmenter la jauge, au prochain match ! »

Un sentiment partagé par le coach des Bafana Bafana, Hugo Broos : « C'est un stade fantastique. Quand tu vois ça, c'est dommage qu'il n'y ait pas de public. Aujourd'hui, il y a 2 000 personnes, mais on ne les voit pas. »

Ce match était le premier événement soumis à l'obligation vaccinale. Avant, peut-être, la généralisation d'un passeport vaccinal. Une idée acceptée chez les supporters comme Khura Mhlanga : « Je pense que c'est une bonne chose, on n'a pas le choix, c'est notre vie ! Je souhaite que les gens aillent se faire vacciner pour qu'on puisse revenir plus nombreux. »

L'un des supporters confie s'être fait vacciner la veille pour pouvoir assister au match. C'est justement ce qu'espère le gouvernement.

► À lire aussi : Calendrier et résultats de la Coupe d'Afrique des nations 2021

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X