Angola: Compte courant équivaut à 10,5% du PIB au deuxième trimestre

Luanda — Le solde du compte courant angolais est demeuré positif au deuxième trimestre de cette année, avec un excédent d'environ 1 724,5 millions de dollars américains, équivalant à 10,5% du Produit Intérieur Brut (PIB).

Dans la même période, 2020, la courbe du compte courant était négative, fixée à 1 270,7 millions USD, influencé, entre autres facteurs, par la chute du prix du baril de pétrole sur le marché international, en raison de la pandémie de covid-19.

Malgré les résultats, il y a une réduction d'environ 291,1 millions de dollars, par rapport au premier trimestre de cette année, où les chiffres avaient atteint 2 015,6 millions de dollars, selon la Banque Nationale d'Angola (BNA).

"L'augmentation des exportations de biens, surtout le pétrole brut, résultant du redressement de son prix moyen, a contribué au solde positif du compte courant, malgré la légère augmentation des importations de biens et services », rapporte-t-il.

Autre solde excédentaire, également enregistré au deuxième trimestre, a été celui du compte financier, avec des chiffres de l'ordre de 1 873,2 millions de dollars, avec l'augmentation de 739,2 millions par rapport au premier trimestre de la même année.

Selon le communiqué de la BNA rendu public mercredi, le solde positif a été influencé par l'augmentation des crédits commerciaux (actifs) et la réduction des passifs et d'investissement direct.

La Banque Centrale angolaise indique également que la position de l'investissement international a connu, au premier trimestre, un déficit de 32 433,9 millions de dollars.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X