Cameroun: Violences faites aux femmes - Les tribulations d'un roi

Le court métrage de Franck Thierry Léa Mallé met en exergue les différentes formes de violences que subissent les femmes.

Les différentes formes de violences faites aux femmes dévoilées dans un court-métrage de trente minutes. Ce film de Franck Thierry Léa Mallé est l'histoire d'un roi qui a des idées figées sur le rôle de la femme dans la société. Ayant pris pour habitude de la cantonner aux tâches qu'il pense « abjectes », celle de la cuisine, de l'enfantement et de la soumission à l'homme. Mais un jour, la sorcière du village qui voit les choses autrement va tout chambouler dans la vie du roi, en l'amenant à changer sa vision archaïque de la femme. Ce roi va vivre un phénomène hors du commun. Car la sorcière va le mettre tour à tour dans la peau des femmes qui subissent ces violences.

À travers des effets spéciaux, le court-métrage fait voyager le cinéphile dans l'intimité de plusieurs foyers dans lesquels les jeunes filles sont soumises à divers traumatismes liés aux rites de veuvage, aux mariages forcés et précoces, aux viols, à la confiscation de l'héritage après le décès de l'époux ou du père, au droit à l'éducation, entre autres. Revenu dans sa peau de roi après plusieurs jours de souffrances, il décide de changer les règles en mettant les femmes à la place qu'elles méritent, notamment relativement à l'éducation.

Le film sorti en novembre 2016 a remporté le premier prix Atelier de court métrage 10 jours pour un film lors des Ecrans Noirs. Comme le nom du concours l'indique, il a été tourné en dix jours dans la région de L'Est. C'est le troisième film du Collectif et le deuxième du réalisateur Franck Thierry Léa Mallé. Il est également en course pour remporter le prix du meilleur court métrage à plusieurs festivals, notamment le CAMMIF, le Festival international des courts métrages entre autres. Le film a tout pour plaire, il est réalisé dans un français soutenu, et est également agrémenté de la langue Maka, avec des sous-titrages en français.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X