Congo-Kinshasa: Dépolitisation de la CENI et élections de 2023 - Une délégation de Lamuka reçue au Parlement européen

14 Octobre 2021

La dépolitisation du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le respect du délai constitutionnel pour l'organisation de futures élections de 2023 et l'impartialité de la Cour constitutionnelle ont été mercredi 13 octobre à Bruxelles au cœur des échanges entre une délégation de Lamuka, plateforme de l'opposition, et la commission des Droits de l'homme du Parlement européen.

Selon Albert Mukulubundu, chargé des relations extérieures de Lamuka, les échanges avec la commission des Droits de l'homme, ont aussi tourné autour des sanctions que cette plateforme sollicite pour les violations des droits humains en rapport avec les répressions de ses marches pacifiques.

« La séance de travail a tourné autour des questions liées aux droits humains en RDC. Les manifestations pacifiques de Lamuka ont été réprimées. Lors de notre séance de travail avec les responsables des droits humains, nous leur avons demandé de rappeler à la RDC ses engagements, parmi lesquels le respect des droits humains. Nous avons aussi demandé les sanctions ciblées contre les responsables de différentes répressions », Albert Mukulubundu.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X