Kenya: Uhuru Kenyatta, premier chef d'État africain reçu à la Maison Blanche par Joe Biden

(g) Président des USA Joe Biden et le président du Kenya Uhuru Kenyatta. (r)

Ce sera la première visite d'un chef d'État africain à Washington depuis l'élection de Joe Biden à la présidence en 2020. Le président Uhuru Kenyatta achèvera à la Maison Blanche, ce jeudi, une visite officielle aux États-Unis. Le Kenya reste un allié stratégique pour les Américains, dans une région où la présidence Biden s'est fortement engagée depuis son accession au pouvoir.

Joe Biden et Uhuru Kenyatta se connaissent personnellement depuis des années. En 2010, l'ancien vice-président de Barack Obama avait même rendu visite au président kényan chez sa mère.

Ce jeudi, les sujets de discussion ne manquent pas entre les deux hommes : commerce bilatéral, transparence de la finance internationale, défense de la démocratie, paix et sécurité régionales et dérèglement climatique sont officiellement à l'agenda.

Un autre sujet dominera leurs échanges, celui de la guerre en Éthiopie, pour laquelle le président kényan a redit qu'il n'y avait « pas de solution militaire » mardi, après sa rencontre avec le secrétaire général de l'ONU.

Le Kenya préside actuellement le Conseil de sécurité et partage la position qui consiste à appeler à un dialogue politique, qu'Addis-Abeba refuse pour l'instant.

Les deux chefs d'État discuteront sans doute aussi du verdict de la Cour internationale de justice qui a donné raison à la Somalie contre le Kenya mardi, dans la dispute maritime entre les deux pays.

Ironiquement, c'est depuis l'ONU, à New York, qu'Uhuru Kenyatta a dit qu'il ne reconnaissait plus la juridiction de son principal organe judiciaire. Mais que, dans un appel du pied à Washington, il appelait plutôt à la création d'un « environnement propice à la recherche d'un règlement négocié ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X