Gabon: Le président centrafricain Touadéra évoque le retrait brutal des Gabonais de la Minusca

Le numéro un centrafricain était attendu mardi, mais il est finalement arrivé le mercredi 14 octobre avec 24 heures de retard. L'avion affrété par le Gabon a connu des problèmes techniques. Il a donc regagné Bangui temporairement. Un média centrafricain avait évoqué une tentative d'assassinat ce que Faustin-Archange Touadéra a démenti dès son arrivée dans la capitale gabonaise où sa parole était plutôt attendue sur un autre sujet.

Faustin-Archange Touadéra était très attendu sur la question du retrait brutal du contingent gabonais des casques bleus de son pays. Le 15 septembre dernier, l'ONU a décidé de retirer les 450 soldats gabonais suite à des allégations d'exploitation et d'abus sexuel.

« Nous sommes en droit d'en savoir un peu plus »

Faustin-Archange Touadéra s'est naturellement exprimé sur la question : « Évidemment, il y a ces allégations d'abus sexuels. Nous n'avons pas encore les éléments précis pour apprécier cela. Et nous avons écrit au représentant spécial, le secrétaire général des Nations unies, parce que, s'il y a des allégations, il faut quand même que les responsabilités soient dégagées, qu'i y ait des réparations pour les victimes. Puisque c'est quand même des Centrafricaines, nous sommes en droit d'en savoir un peu plus. »

Les militaires gabonais étaient présents en Centrafrique depuis 25 ans, ils ont intégré ensuite les rangs de la Minusca en avril 2014 quand l'ONU a déployé cette mission qui consistait à mettre fin à la sanglante guerre civile. Faustin-Archange Touadéra n'a pas précisé l'éventuel retour des militaires gabonais dans son pays.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X