Gabon: Alimentation de rue normalisée par l'AGASA

14 Octobre 2021

L'Agence gabonaise de sécurité alimentaire multiplie des actions pour garantir aux populations une alimentation de rue saine. Les opérateurs économiques exerçant dans le secteur de l'alimentation de rue devront se munir d'ici janvier 2022, d'un agrément sanitaire délivré par l'AGASA, faute de quoi, leur commerce sera fermé.

En 2019, l'AGASA a lancé un programme afin de réglementer l'alimentation de rue. Ainsi, seuls les opérateurs économiques formés aux bonnes pratiques d'hygiène alimentaire et environnementale et disposant d'un agrément sanitaire sont normalement autorisés à exercer sur le territoire national. Certains ne répondent toujours pas aux dispositions requises par l'AGASA bien qu'un délai jusqu'au 17 septembre 2021 leur avait été accordé.

Afin de permettre aux retardataires de s'arrimer aux normes sanitaires, un délai supplémentaire allant jusqu'à janvier prochain leur est accordé. « Sans quoi, une fois ce délai passé, tout acteur de l'alimentation de rue n'étant pas en conformité avec les nouvelles dispositions réglementaires en vigueur, se verra interdire d'exercer jusqu'à sa mise en conformité ».

Tous ceux qui commercialisent des aliments dans la rue sont concernés (sandwicherie, braiseurs, vendeurs de glaces, fruits légumes, cafés, boulangerie de rue... ). A travers la normalisation sanitaire de ce secteur, l'AGASA souhaite une alimentation de rue saine et reste à la disposition des opérateurs économiques afin de les accompagner de leur mise aux normes jusqu'à leur agréage sanitaire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X