Sahara Occidental: La Norvège souligne à l'ONU l'"urgence de mettre fin aux hostilités"

- La mission permanente de la Norvège à l'ONU a souligné l'"urgence de mettre fin aux hostilités" au Sahara occidental, appelant à la reprise immédiate des discussions entre les parties au conflit dans le territoire occupé.

La mission norvégienne a écrit jeudi sur son compte twitter: "Urgence de mettre fin aux hostilités" dans les territoires sahraouis occupés, déclenchées en novembre 2020 à la suite de l'agression lancée par les autorités de l'occupation marocaines contre des civils sahraouis qui manifestaient pacifiquement à El-Guerguarat.

"Le dialogue doit reprendre afin de trouver une solution juste, durable et mutuellement acceptable, prévoyant l'autodétermination du peuple sahraoui", a encore souligné la mission norvégienne, à l'issue de la réunion mercredi à New York du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la situation au Sahara occidental.

La mission diplomatique a également appelé à "protéger" les droits de l'Homme au Sahara occidental.

Dans son nouveau rapport sur la situation au Sahara occidental, rendu public début octobre, le SG de l'ONU Antonio Gutteres, avait noté que la "situation au Sahara occidental s'est considérablement détériorée" depuis son dernier rapport de 2020. Il avait ainsi mis en garde contre "un risque persistant d'escalade" dans ce territoire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X