Tunisie: Industrie automobile - Le Groupe japonais Yazaki ne quittera pas la Tunisie

Tunis — Le Groupe Yazaki, fabricant japonais de composants automobile et fournisseur de grandes sociétés automobiles internationales a nié son intention de quitter la Tunisie et démenti les informations qui circulent sur les réseaux sociaux et certains médias, selon lesquelles le groupe envisage de fermer ses usines en Tunisie et s'orienterait vers le Maroc pour ouvrir de nouveaux projets.

"Ces informations sont dénudées de tout fondement", a affirmé le ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Mines, jeudi, dans un communiqué, exprimant son total soutien au groupe Yazaki et son attachement à lui fournir un climat favorable à son activité.

Le Directeur Général de la société Yazaki à Bizerte, Safouen Hkiri avait envoyé une correspondance au ministère de l'Industrie exprimant "son étonnement quant à la diffusion de ces rumeurs au moment où la société envisage de développer ses activités et investissements en Tunisie".

Et d'ajouter que "la diffusion de ces rumeurs a perturbé l'activité des usines Yazaki, faisant savoir que la société poursuivra en justice tous ceux qui seraient impliqués dans la diffusion de ces rumeurs".

La société Yazaki offre 2800 postes d'emploi dans sa filiale de Gafsa et 2600 postes dans sa filiale à Bizerte.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X