Tanzanie: Distinction - Abdulrazak Gurnah, prix Nobel de la littérature

L'Académie suédoise a attribué cette année le prix Nobel de littérature à l'écrivain tanzanien Abdulrazak Gurnah, distingué pour son récit empathique et sans compromis des effets du colonialisme et le destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents, dans son roman « Paradise ».

L'approche originale et globale de l'écrivain tanzanien sur des questions fondamentales comme l'identité et la migration, le déchirement géographique et culturel de millions de gens dans le monde, a été louée par les jurés.

Dans une interview accordée à la Fondation Nobel, Abdulrazak Gurnah a fait montre de sa fierté face à ce sacre et a appelé l'Europe à voir les réfugiés venus d'Afrique comme une richesse, en soulignant qu'ils ne venaient pas « les mains vides ».

Depuis 1901, sur les 118 lauréats de la plus prestigieuse distinction littéraire, 95 sont issus d'Europe ou d'Amérique du Nord. Jusqu'ici, seulement quatre lauréats de ce prestigieux prix littéraire étaient issus du continent africain, notamment l'Égyptien Naguib Mahfouz (1988), les deux Sud-Africains Nadine Gordimer (1991) et John Coetzee (2003), et un seul auteur venait d'Afrique noire, le Nigérian Wole Soyinka, en 1986. Abdulrazak Gurnah est donc le cinquième auteur du continent à recevoir ce prix.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X