Algérie: Réformes de l'industrie pharmaceutique - Hisser le secteur aux standards internationaux

Alger — Les nouvelles dispositions réglementaires régissant l'industrie pharmaceutique nationale devraient permettre de hisser le secteur aux standards internationaux tout en offrant une production de qualité, a indiqué jeudi à Alger une responsable au ministère l'Industrie pharmaceutique.

Intervenant à l'occasion d'une journée thématique organisée par la Fédération algérienne de pharmacie (FAP), la directrice de la production et du développement industriel au ministère, Nadia Bouabdellah, a fait savoir que la nouvelle réglementation du secteur relative à l'aspect structurel, introduit des normes qui permet de tirer l'industrie pharmaceutique nationale vers les standards internationaux pour s'assurer d'avoir un produit de qualité.

Mme Bouabdellah a souligné également l'importance du nouveau cadre réglementaire régissant le rôle du pharmacien directeur technique et du pharmacien assistant au sein des entreprises de production pharmaceutique.

"Le rôle de pharmacien responsable n'était pas cadré par un texte réglementaire. Désormais, les textes indiquent clairement ses missions, ses qualifications et sa position au niveau hiérarchique", affirme-t-elle, précisant que la nouvelle législation permet de mettre en relief le pharmacien "de par son statut très particulier".

La même responsable a également tenu à rassurer sur d'éventuelles craintes quant à l'impossibilité pour les entreprises d'apporter les documents nécessaires à l'acquisition des nouveaux agréments d'ici le 22 février prochain.

"Ce sont des établissements qui sont déjà agréés. Cependant, il y a une mise à jour nécessaire à travers des documents techniques supplémentaires qu'ils possèdent déjà", a-t-elle expliqué.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X