Afrique du Sud: Modeste évènement de soutien à Jacob Zuma à Durban

L'arrestation de l'ancien président début juillet avait provoqué des manifestations qui s'étaient transformées en émeutes dévastatrices pendant plusieurs jours. 330 personnes avaient perdu la vie.

Libéré pour raison médicale début septembre, Jacob Zuma n'est pas réapparu en public depuis son arrestation. Hier, ses supporters s'étaient réunis à Durban pour lui souhaiter un bon retour. Une manifestation modeste à laquelle Jacob Zuma n'a pas directement participé.

Le rassemblement avait des allures de grande réunion de famille. Un entre-soi logique en pays zoulou, terre natale de Jacob Zuma

« Je viens de Nkandla et Zuma est originaire de Nkandla. C'est le président qui est venu plusieurs fois chez moi », dit fièrement un homme. « Je le connais depuis longtemps, quand il parle c'est comme si c'était mon père », témoigne une supportrice.

Duduzile, l'une des filles de Jacob Zuma, était présente, tout comme ses fidèles alliés à l'image d'Ace Magashule, secrétaire général de l'ANC mis à l'écart du parti pour une affaire de corruption dont le procès commence la semaine prochaine. « Président : où que vous soyez, le peuple dans son ensemble, pas seulement en Afrique mais dans le monde, vous soutient toujours », a-t-il lancé.

Loin d'être une démonstration de force, environ 2000 personnes ont participé à cette cérémonie sur laquelle planait l'espoir d'une apparition de Jacob Zuma. C'est finalement un message sonore qui a été diffusé à ses supporters : « Le fait que vous soyez venu me soutenir, me touche beaucoup. »

Malmenées par un vent violent, des centaines de spectateurs ont quitté la cérémonie pendant le discours de Jacob Zuma. L'ancien président semblait, parfois, parler dans le vide.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X