Algérie: Relations algéro-françaises - Tebboune a instauré de nouvelles règles basées sur la réciprocité

Tunis — Le Président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, "a instauré de nouvelles règles pour les relations algéro-françaises, basées sur la réciprocité, l'égalité et le respect de la souveraineté et de la décision de l'Etat et du peuple algériens", a estimé le rédacteur en chef du quotidien tunisien "Al-Chourouk", Abdelhamid Riahi.

Dans un éditorial paru mercredi sous le titre "L'Algérie des Libres...l'Algérie des valeurs et des principes", le journaliste a salué "l'Intifada" du président Tebboune en réaction aux déclarations récentes du président français, Emmanuel Macron, à l'encontre de l'Algérie et ses institutions.

"Au delà du président et de l'Etat français, +l'Intifada de l'Algérie+ est un message à toutes les forces de l'arrogance dans le monde, qui se croient au-dessus du droit international (...) et qui se permettent de faire fi des règles de bienséance et des us des relations internationales".

Soulignant que l'Algérie "a de tout temps été une grande Nation, un Etat de principes et un peuple épris de justice, de bravoure, de fierté et d'altruisme", l'auteur de cet éditorial affirme que "ces valeurs ont été pour le colonisateur français une leçon de lutte et de défense de la patrie, et pour les peuples du Tiers-monde un modus opérandi du sacrifice pour la terre et pour l'honneur".

"Sa voix est demeurée pesante dans les fora internationaux pour la défense des opprimés et le triomphe des causes justes pour la liberté et l'émancipation", a-t-il ajouté.

Evoquant "l'élan" de solidarité de l'Algérie, sous la conduite du président Tebboune, avec la Tunisie "face aux mêmes forces de l'arrogance qui tentent de faire pression sur notre pays", le journaliste tunisien a indiqué que le président algérien "a été clair et audacieux en affirmant que quiconque serait tenté de menacer la sécurité de la Tunisie, devra compter avec l'Algérie et en conseillant aux adeptes de l'ingérence dans les affaires internes, de la Tunisie ou de l'Algérie, de balayer plutôt devant leurs portes et de s'abstenir de donner des leçons (...)".

En conclusion, il a exhorté "ceux qui, parmi les Tunisiens, ont vendu leur conscience en faisant appel aux appuis étrangers contre leur pays à écouter la voix de l'Algérie, la voix de la sagesse et du courage (...) et à y puiser, ne serait ce que peu, de ses valeurs de patriotisme sincère, de fierté et de dignité".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X