Sénégal: Préparatifs du Gamou - Un quatrième forage annoncé à Thiénaba

15 Octobre 2021

Le manque d'eau sera bientôt résolu dans la cité religieuse de Thiénaba (région de Thiès) qui accueille beaucoup de monde en période de Gamou. Le Directeur général de l'Ofor y annonce un quatrième forage dont le coût de réalisation sera inscrit dans le budget 2022 de sa direction.

Le Directeur général de l'Office des forages ruraux (Ofor), Alpha Bayla Guèye, a annoncé un quatrième forage d'une capacité de 200 m3/h à Thiénaba (région de Thiès) pour faire face à l'explosion démographique rampante dans la cité de Mame Ahmadou Ndack Seck. Il y a effectué une visite le mercredi 13 octobre 2021, dans la soirée, pour faire le suivi des engagements pris par ses services pour un bon déroulement du Gamou.

« La ville grandit vite. La preuve, nous sommes aujourd'hui à 12 quartiers contre quatre dans un passé récent. Il faut hâter les pas en termes d'infrastructures hydrauliques. Et conformément aux recommandations du Président de la République, rappelées par le Ministre de l'Eau et de l'Assainissement, en pareille situation, il faut anticiper et prendre les dispositions pour que les investissements arrivent avant qu'on ne soit dans une impasse. Pour cela, nous avons convenu d'y mettre un quatrième forage d'une plus grande capacité », a soutenu le Directeur général de l'Ofor devant le Khalife Serigne Assane Seck.

En attendant, a fait savoir Alpha Bayla Guèye, tous les trois forages que compte la ville ont été testés et la production est aujourd'hui au maximum. Même le forage F2 qui était à l'arrêt a été relancé, dit-il, grâce à l'expertise de ses équipes qui ont pu installer les pompes. « D'ici samedi, tout le dispositif sera en place pour un bon déroulement du Gamou », a-t-il garanti.

Vers la création d'un laboratoire d'analyse de la qualité de l'eau

L'Office des forages ruraux (Ofor) tend vers la mise en place de son propre laboratoire pour examiner lui-même la qualité de l'eau et faire la contre-expertise des rapports qui lui parviennent des délégataires. « Je crois que ce ne sera que mieux pour le monde rural et pour la santé publique », a estimé Alpha Bayla Guèye. Selon le Directeur de l'Ofor, sa structure prévoit aussi de faire un audit du réseau après le Gamou.

« C'est d'ailleurs un chantier que nous prévoyons de lancer à l'échelle nationale. Nous avons même prévu de former des plombiers qui interviennent dans le monde rural pour qu'ils soient assermentés par l'Ofor. Nous sommes en train de travailler sur les modules. C'est pour leur donner une bonne culture de l'eau, de leur faire savoir ce qu'il faut éviter, comment les branchements doivent se succéder, etc. Avec cela, nous allons vers une nouvelle période dans la gestion de l'eau dans le monde rural », a espéré M. Guèye.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X