Cameroun: Le consul honoraire prend fonction

Jeanne Essosoua Songue a reçu l'exequatur hier des mains du gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Ambiance empreinte de solennité, de sérieux mais aussi de joie et fierté retenues hier en mi-journée, dans la salle polyvalente des services du gouverneur de la région du Littoral. Ceci à l'occasion de la cérémonie de remise de l'exequatur au nouveau consul honoraire de Sao Tomé et Principe à Douala, Jeanne Essosoua Songue, par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Qui avait à ses côtés le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, le chef d'antenne Minrex à Douala, le ministre plénipotentiaire Gervais Bindzi, le président du Conseil régional du Littoral, Polycarpe Banlog et bien d'autres invités.

Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a magnifié les liens qui unissent le Cameroun et Sao Tomé et Principe depuis 1975. Ainsi, le champ de coopération entre les deux pays laisse entrevoir des perspectives sur lesquelles travaillent les deux nations. Notamment le transport aérien, les postes et télécommunications.

Il s'agit donc de redynamiser cette coopération avec ce pays membre de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale, et observateur de la Cemac. Le nouveau consul devra donc travailler à la relance de cette coopération, et renforcer les liens d'amitié et de coopération consulaire.

Une tâche dont devra s'acquitter Jeanne Essossoua Songue qui a pour elle une certaine connaissance du terrain à Douala et au Cameroun. Femme d'affaires au dynamisme reconnu, mère de deux enfants, elle est appelée par le gouverneur, qui lui a promis toute sa collaboration, à travailler avec beaucoup de patience et de tact, œuvrer à la protection des intérêts des Santoméens présents, en transit ou en séjour sur notre territoire, en facilitant leur rapport avec les différentes administrations locales. Le nouveau consul honoraire devrait aussi être une courroie de transmission, un guide responsable, rigoureux, courtois et consciencieux, dans le strict respect des lois et règlements du Cameroun.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X