Afrique: Mission d'imprégnation de l'expérience sénégalaise en matière de médiation financière - Le Congo Brazzaville convaincu « de la pertinence de l'Oqsf »

L'Observatoire de la qualité des services financiers (Oqsf) du Sénégal a accueilli, du 3 au 15 octobre 2021, une mission du Conseil national économique et financier (Cnef) du Congo Brazzaville conduite par Fortuné William MOUKOULOU, conseiller du directeur national de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac) pour le Congo. Une mission qui s'inscrit dans de s'imprégner de l'expérience de l'Oqsf en matière de promotion de l'éducation financière et de la médiation en vue de la mise en place d'un même Observatoire au Congo.

S'imprégner de l'expérience sénégalaise dans la mise en place et l'opérationnalisation d'un Observatoire de la qualité des services financiers au Congo Brazzaville. Telle est la motivation de la délégation du Conseil national économique et financier (Cnef) congolais qui a effectué une mission, auprès de l'Oqsf/Sénégal, du 3 au 15 octobre de cette année.

En effet, selon le secrétaire exécutif de l'Oqsf Habib Ndaw, le Sénégal, en sa qualité de pionnier dans ce domaine, pour avoir été le premier pays à mettre en place un Observatoire en 2009, se doit d'aider à la capitalisation de son expérience par les autres pays qui sont porteurs de projets en gestation.

De façon un peu plus détaillée, les objectifs de cette mission conduite par Fortuné William MOUKOULOU, conseiller du directeur national de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac) pour le Congo sont, entre autres, recueillir des informations sur l'encrage institutionnel, l'organisation, le fonctionnement, les attributions et les réalisations de l'Observatoire du Sénégal, s'imprégner de l'expérience de l'Oqsf en matière de promotion de l'éducation financière et de la médiation.

Il s'est agi, également, d'appréhender les atouts, les contraintes, les défis majeurs ainsi que les perspectives de l'Observatoire, de recueillir des informations sur les relatons de l'Oqsf avec les autres acteurs de l'écosystème financier et de connaître, enfin, les modalités d'exécution et/ou de mise en œuvre en matière de protection du consommateur.

A la suite des différentes activités menées par le Cnef au sein de l'Oqsf et auprès des autres acteurs de l'écosystème financier pour mesurer la perception de ces derniers à l'égard de l'Observatoire, Fortuné William MOUKOULOU confie qu'ils sont convaincus de l'utilité de la structure pilotée par Habib Ndaw.

Par conséquent, dit-il, « une fois au Congo, nous allons mettre sur la table toutes les idées que nous avons récoltées ici (au Sénégal) et voir comment évoluer cet Observatoire qui est pertinent pour l'amélioration de la qualité des services financiers ».

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X