Cameroun: Production de ciment - Le PM rassure les investisseurs

Au nom du chef de l'Etat, le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, a posé hier la première pierre de la nouvelle ligne de production de clinker et de ciment de la Cimencam.

Aux grands maux, les grands remèdes. Face aux perturbations que connaît en ce moment le marché du ciment, Cimencam apporte une réponse robuste. L'entreprise déploie l'artillerie lourde. Elle a lancé hier à Figuil, département du Mayo-Louti, région du Nord, la nouvelle ligne de production de clinker et de ciment. La pose de la première pierre de cette nouvelle unité industrielle a été faite par le Premier ministre, chef du gouvernement. Joseph Dion Nguté agissait en qualité de représentant personnel du chef de l'Etat, Paul Biya. La plateforme va multiplier par 3 les capacités de production actuelle de cette cimenterie. A date, Cimencam produit 150.000 tonnes de ciment par an. Avec l'extension projetée de l'usine, elle passera à 500.000 tonnes en 2023. La solution à cette équation mathématique qui donnait les maux de tête aux acteurs de ce secteur a été trouvée par le chef de l'Etat qui a mandaté le Premier ministre pour venir expliquer aux populations les tenants et les aboutissants de ce projet gigantesque.

Le chef du gouvernement a été accueilli à Figuil par le préfet du département du Mayo-Louti, le maire de la localité et les autorités politiques et traditionnelles locales. De Garoua à Figuil, on a observé une grosse mobilisation des élèves, des militants des différents partis politiques qui animent la scène locale et des populations. Elles brandissaient les effigies et les banderoles sur lesquelles on pouvait lire des messages de remerciements à l'endroit du chef de l'Etat. Pour l'évènement, Xavier Saint-Martin Tillet, administrateur-directeur général du Groupe Lafarge-Holcim a effectué le déplacement du Cameroun. Le Dr Jacques Yves Mbellé Ndoé, PCA de Cimencam, Benoît Galichet, DG et tout le staff managérial de cette entreprise accompagnaient l'ADG. En prenant la parole au cours de la cérémonie, le Premier ministre, chef du gouvernement s'est félicité d'une initiative qui va permettre « l'exploitation des ressources naturelles disponibles » afin de résoudre la difficulté d'approvisionnement en intrants. Pour Joseph Dion Ngute, ce projet rentre dans la volonté du président de la République « d'œuvrer à la transformation structurelle de l'économie nationale en donnant un rôle prioritaire et central au secteur privé ». D'où l'appel lancé aux entrepreneurs privés nationaux et internationaux pour saisir les avantages offerts par le Cameroun qui demeure « une terre d'opportunités pour le plein épanouissement des investissements ».

Avec la mise en service de la nouvelle ligne de production, l'embellie est projetée, notamment en matière de prix qui restent inchangés. La hausse des matières premières et du coût du fret maritime a fait monter le prix des intrants des matériaux de production à cause du Covid-19. Le gouvernement a actionné sur le levier de l'utilisation des ressources naturelles disponibles. L'unité dont la première pierre a été posée hier permettra entre autres de réduire considérablement les importations des matières premières utilisées dans la fabrication du ciment, elles qui représentaient 80% de celles utilisées, notamment le clinker et le gypse, comme l'a relevé le Premier ministre, chef du gouvernement.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X