Afrique: Le Conseil exécutif de l'UA poursuit les travaux de sa 39ème session ordinaire avec la participation du Maroc

Les travaux de la 39ème session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union africaine se sont poursuivis vendredi au siège de l'organisation panafricaine, avec la participation du Maroc.

Les représentants des 54 pays membres de l'Union se penchent, deux jours durant sur le rapport de la 42ème session ordinaire du Comité des Représentants permanents de l'UA, le rapport sur la mise en œuvre opérationnelle du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), ainsi que la note conceptuelle et la feuille de route relative au thème de l'année 2022 sur la nutrition et la sécurité alimentaire.

Le Conseil doit élire notamment deux commissaires de la Commission de l'UA, le Président et le Vice-président de l'Université panafricaine (PAU) et quatre membres du Conseil Consultatif de l'Union africaine sur la corruption. Le Maroc est représenté par une délégation conduite par l'Ambassadeur Directeur Général des relations bilatérales et des affaires régionales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l'étranger, Fouad Yazourh, et composée notamment de l'Ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l'UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, l'Ambassadeur directeur général de l'Agence marocaine de Coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, et du Directeur du Grand Maghreb et des Affaires de l'UMA et de l'UA, Abderrazzak Laassel.

Lors de la première journée de cette session, la délégation marocaine a mis en avant devant le Conseil exécutif, la solidarité agissante du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, envers les pays africains n'est plus à démontrer, a réaffirmé M. Fouad Yazourh qui a rappelé que dès le début de la pandémie de la Covid-19, SM le Roi a lancé, en avril 2020, l'Initiative des Chefs d'Etat africains visant à renforcer la solidarité interafricaine et l'amélioration des systèmes de santé..

Concernant le thème de l'année 2022 "Renforcer la résilience en matière de nutrition sur le continent africain pour accélérer le développement du capital humain, économique et social", la délégation marocaine a appelé à la mise en place d'un mécanisme de solidarité selon une approche globale et ciblée pour parvenir à lutter contre la malnutrition dans le continent africain.

Ce mécanisme de solidarité sera capable de répondre aux facteurs de la malnutrition qui touchent à la santé, aux soins maternels et infantiles, à la facilité des services, dont l'assainissement et la distribution de l'eau potable, à l'agriculture et la sécurité alimentaire, aux changements climatiques avec les phénomènes de sécheresse, de désertification, d'inondation et leurs répercussions néfastes sur les populations, a notamment souligné M. Abderrazzak Laassel.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X