Maroc: Ouverture officielle du Centre d'Oncologie Atlantique à Agadir

Renforcement des structures sanitaires dans la région de Souss-Massa-Drâa

Le Centre d'Oncologie Atlantique a officiellement ouvert ses portes dans le quartier Tilila d'Agadir, contribuant ainsi à renforcer les structures sanitaires dans cette ville, en particulier, et dans la région de Souss-Massa-Drâa et ses environs, en général et ce, conformément aux directives royales appelant au développement du partenariat public-privé dans le domaine de la santé pour favoriser le développement et la réhabilitation du système sanitaire.

L'ouverture officielle jeudi dernier a été présidée par le Wali de la région, Ahmed Hajji, qui était accompagné de plusieurs élus, des responsables territoriaux, du président du groupe, le professeur Redouane Semlali, du professeur Hajji, ainsi que plusieurs médecins et spécialistes, selon un communiqué de presse.

Une visite a été effectuée dans les installations de cette structure hospitalière de 5 étages, qui constituera une valeur ajoutée au secteur sanitaire pour la qualité d'équipements techniques modernes et de pointe dans le domaine du diagnostic et du traitement des cancers de toutes sortes, ainsi que pour les différentes équipes médicales et sanitaires, notamment les infirmièrs, les techniciens et les administrateurs, qui y travaillent et prennent en charge des patients.

A cette occasion, Mohamed Reda Mrabet, directeur médical de la clinique, a affirmé que le Centre d'Oncologie Atlantique est une institution thérapeutique intégrée qui dispose de tout le nécessaire pour diagnostiquer et traiter le cancer, soulignant que le Centre dispense les radiothérapies grâce à deux appareils, le premier est l'atropine pour les rayons externes, de fabrication américaine et caractérisé par la précision, en plus d'un dispositif spécial pour les rayons internes.

Il a précisé que la clinique dispose également d'un complexe chirurgical intégré avec deux salles d'opération et un service de réanimation, en plus d'un service de radiologie qui comprend six machines et appareils de pointe dans le domaine, en plus d'un groupe de médecins spécialisés ayant grande expérience dans le domaine de traitement du cancer.

Réhabilitation urbaine

Une rencontre de communication s'est récemment tenue à Chefchaouen, en vue de présenter une panoplie de projets d'investissement et de développement, visant à promouvoir l'attractivité touristique de la ville et à améliorer la qualité des parcs et des espaces publics.

Cette réunion, présidée par le gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohammed Alami Ouaddane, en présence du président de la commune de Chefchaouen, Mohamed Sefiani, et de responsables des services extérieurs et d'établissements publics, a été une occasion pour examiner les projets d'investissement et de développement qui sont programmés dans le cadre des différents programmes sectoriels et de développement sur le territoire de la commune de Chefchaouen.

Ces projets, qui sont en cours de programmation ou seront lancés prochainement, visent à intégrer la banlieue de la ville de Chefchaouen et ses espaces touristiques dans son tissu urbain, et à permettre à la population d'accéder aux équipements de base nécessaires, afin de contribuer à l'amélioration de leurs conditions de vie, et de tirer profit des ressources naturelles de la ville pour en faire un pôle touristique attractif.

Caravane de chirurgie générale

Près de 50 personnes ont bénéficié d'une caravane de chirurgie générale organisée récemment au profit des habitants démunis à Guercif. Dans une déclaration à la MAP, le délégué provincial de la santé, Hicham Alaoui Ismaili, a indiqué que cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts entrepris pour atténuer les effets de la pandémie de Covid-19.

Cette caravane a été encadrée par huit médecins chirurgiens et 12 infirmiers et techniciens. D'autres initiatives similaires seront lancées prochainement par la délégation provinciale de la santé et toucheront d'autres spécialités médicales.

Abandon scolaire

L'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) accorde, dans le cadre de ses efforts de lutte contre la précarité et l'exclusion sociale, un intérêt majeur à l'amélioration de la scolarité des enfants au niveau de la province de Midelt, notamment celle des jeunes filles rurales.

Les établissements de protection sociale "Dar Talib" et "Dar Taliba" constituent des outils essentiels mis en place par l'INDH en matière de lutte contre la déperdition scolaire en milieu rural au niveau de la province de Midelt. Ces foyers sont destinés à apporter aux garçons et aux filles bénéficiaires un espace d'accueil leur offrant l'hébergement, la restauration et l'encadrement adapté pour une scolarisation réussie et favoriser un acheminement adéquat vers les études universitaires.

Un total de 12 "Dar Talib" et "Dar Taliba" ont été ainsi construites et équipées dans la province de Midelt par l'INDH comme étant un moyen efficace de lutte contre l'abandon scolaire et pour favoriser l'épanouissement éducatif des élèves du monde rural.

Cet établissement offre aux élèves bénéficiaires des services d'hébergement, de restauration, d'encadrement et de soutien scolaire, a souligné Hassan Boumadel, directeur de Dar Talib de Zaida (province de Midelt), dans une déclaration à la MAP, relevant que "Dar Talib" et "Dar Taliba" de Zaida ont permis de lutter efficacement contre l'abandon scolaire au niveau de cette région de la province de Midelt. Issus de plusieurs douars relevant de la commune territoriale de Zaida, les élèves bénéficiaires ont trouvé dans cet établissement tous les outils et équipements nécessaires pour poursuivre leurs études dans de bonnes conditions et réussir à obtenir de très bons résultats scolaires, a fait observer M. Boumadel

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X