Guinée: Transition en Guinée, résumé de la journée du vendredi, 15 octobre 2021

15 Octobre 2021

Le débat sur le choix des 5 jeunes qui devront représenter la jeunesse au prochain CNT fait rage depuis quelques jours. À cet effet, la célèbre émission, les GG de la radio espace a donné la parole a quelques prétendants pour dérouler leurs motivations et leurs atouts. il s'agit entre autres de Cheick ALIOUNE, Djiba Milimono, Thierno Abdoul Bah et Madame Safiatou Baldé.

Toute cette dynamique est engagée sans aucune visibilité sur ce qui va être le procédé de sélection. le ministère de la jeunesse a donc publier ce soir, un communiqué contenant l'ensemble des informations relatives aux modalités et formalités à respecter pour se porter candidat.

Avant la mise en place de son gouvernement, le tout nouveau premier ministre de la transition, Mohamed Beavogui s'est envolé aujourd'hui pour le Ghana, dans le but de rencontrer le président Ghanéen, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO. Lors de leur entretien, il a été question de solliciter auprès du président Nana Akufo Addo, une implication effective de l'organisation qu'il dirige dans le processus de transition en Guinée. Les échanges se sont déroulés en toute convivialité et le premier ministre affirme que son hôte s'est montré très réceptif.

À noter qu'il s'agit de son premier voyage à l'étranger en tant que premier ministre.

À Bambeto, le colonel Mamadi Doumbouya était annoncé pour la prière de vendredi, mais il s'est plutôt fait représenté. Après la prière, ses émissaires accompagnés des sages de la zone, de certains présidents de coordinations régionales et des familles de victimes se sont recueillis sur les tombes des martyrs de la démocratie, enterrées au cimetière de Bambeto.

Ce qui a retenu l'attention de l'opinion, c'est le discours de Mohamed Lion Bangoura, émissaire du colonel Mamadi Doumbouya. Il a demandé « pardon » pour tous les crimes commis sous le règne d'Alpha Condé. « Que l'âme de toutes ces victimes repose en paix, qu'Allah leur accorde son paradis. Nous prions que cela ne se reproduise plus en Guinée. Ceux qui sont morts, ce sont des guinéens... Pardonnez, pardonnons-nous. Au nom du chef de l'Etat, je demande de pardonner, d'oublier ce qui s'est passé et reconstruisons la Guinée ensemble », a t-il lancé.

Parallèlement, le président Mamadi Doumbouya a effectué une visite inopinée au haut commandement de la gendarmerie nationale et au ministère de la sécurité, pour instruire à la hiérarchie supérieure de lutter efficacement contre les mauvaises pratiques telle que la corruption des agents.

Il a aussi rendu une visite surprise aux malades de l'hôpital Ignacedeen qui se sont dit très réconfortés par cette action hautement humaine du président Doumbouya.

Sur le volet diplomatique, le président a reçu en audience, au palais Mohamed V, une délégation des pays de l'union européenne qui est venue lui exprimer leur disponibilité à aider le pays à travailler pour un retour à l'ordre constitutionnel.

Le colonel Doumbouya dans son discours a présenté le motif de la prise du pouvoir par le CNRD, réitéré que la durée de la transition sera fixée que par les guinéens et s'est dit ouvert à tous les conseils et suggestions des partenaires.

Le nouveau chef d'état major général des armées de son côté a fait un tour dans les garnisons pour féliciter la troupe pour la discipline et l'inviter à resserrer les rangs.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X