Cameroun: Nécrologie - le secrétaire général du MINAT est décédé

Pierre Essomba, 54 ans, est mort dans la nuit de vendredi à samedi à Paris des suites de maladie.

« Les grandes douleurs sont muettes », dit un proverbe latin. Samedi dernier au quartier Nsam à Yaoundé, la famille de celui qui était encore jusqu'à la veille, le secrétaire général du ministère de l'Administration territoriale, portait dignement son deuil. Dans le recueillement. Pierre Essomba, puisqu'il s'agit de lui, est en effet décédé dans la nuit de vendredi à samedi dans un hôpital de la capitale française où il était en évacuation sanitaire depuis une semaine environ. « Pierre a été longtemps malade, même s'il ne laissait rien transparaître », déclare son épouse à de nombreux visiteurs accourus sitôt après l'annonce de son décès. En effet, ceux qui avaient pu le rencontrer ces derniers mois trouvaient un homme diminué, même s'il donnait toujours l'impression que tout allait bien. « Ça ira ! », lâchait-il, lorsque l'on s'en inquiétait.

C'est le 31 août 2010 que cet homme qualifié d'affable, compétent et intègre, est nommé secrétaire général de ce qui était alors le ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation. Pierre Essomba verrait de passer une dizaine d'années comme chef de la division des Affaires juridiques au sein du même département ministériel. Après avoir été en poste dans les Services du Premier ministre. Le 30 juin 2020, lors de la nomination de secrétaires généraux de certains départements ministériels par le président de la République, il est le seul à être reconduit à son poste. Administrateur civil principal hors échelle, diplômé de l'Ecole nationale d'administration et de magistrature (ENAM) en 1995, une institution dont il a été membre du Conseil d'administration jusqu'à son décès. Outre son diplôme de fin de formation à l'ENAM, il était également titulaire d'un diplôme d'études approfondies (DEA) en sciences politiques. Commandeur de l'Ordre de la valeur, il est né le 24 mars 1967 dans la petite localité de Nkolbiyen, près de Mbankomo dans le département de la Mefou-et-Akono.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X