Afrique du Nord: Une société chinoise annonce l'arrêt définitif de l'exploitation du phosphate du Sahara occidental occupé

Pekin — La société chinoise spécialisée dans le phosphate "Molybdenum" a annoncé, dans un message adressé à l'Observatoire Western Sahara Resource Watch (WSRW), avoir renoncé de manière définitive à l'acquisition de roches de phosphate pillées du Sahara occidental occupé.

En 2020, l'Observatoire a suivi les camions ayant transporté les roches de phosphate à partir du port de Santos (Brésil) à une zone industrielle fermée, a précisé le WSRW dans communiqué publié sur son site électronique.

Selon les informations recueillies par l'Observatoire à partir du site en question, d'autres importateurs impliqués dans le commerce de phosphate provenant du Sahara occidental avaient été identifiés, dont la première est la société brésilienne relevant de la société chinoise "Molybdenum" qui a refusé de donner des informations aux médias locaux après avoir reconnu l'illégalité de son activité.

La société chinoise a annoncé aux investisseurs qu'elle cessera toute importation de phosphate provenant du Sahara occidental à l'avenir par ses sociétés en Chine et au Brésil, a noté le communiqué du WSRW.

Par ailleurs, une société canadienne avait annoncé la suspension de ses importations de phosphate en provenance du Sahara occidental depuis 2018 en raison des pressions exercées par ses investisseurs, ce qui a conduit à la réduction des exportations de près de 50%".

Depuis, le Maroc cherche de nouveaux investisseurs mais sans succès. En revanche, les exportations de phosphate vers le Mexique avaient repris en juillet 2021, en dépit du fait d'être un Etat reconnaissant la République arabe sahraouie démocratique et avec laquelle il entretient des relations diplomatiques.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X