Centrafrique: Les paramilitaires russes applaudis à l'Assemblée nationale

En Centrafrique, alors que le président Touadéra annonçait, vendredi 15 octobre, un cessez-le-feu unilatéral et immédiat, un autre événement, tout aussi inattendu, s'est déroulé dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Réunis dans l'Hémicycle, les députés devaient interpeller les ministres de la Sécurité et de la Défense au sujet des attaques qui ont occasionné plusieurs dizaines de morts parmi les civils dans la préfecture de la Ouaka, ces dernières semaines.

Félicitations au « contingent russe »

Mais après l'arrivée tardive du ministre de la Sécurité, le président de l'Assemblée nationale, Mathieu Simplice Sarandji, décide de passer directement à la suite du programme à savoir la remise d'une « lettre de félicitations » adressée au « contingent russe » pour le remercier de son intervention dans le conflit.

L'annonce fait bondir le député Joseph Bendounga. S'ensuit un virulent échange entre les deux hommes et l'opposant décide de quitter l'Hémicycle. Puis, un certain Alexandre Ivanov qui affirme représenter les « instructeurs russes » monte sur l'estrade, sous les applaudissements.

Dans la salle également se trouve Dimitry Sytii, fondateur de la société minière Lobaye Invest, placé sous sanctions du Trésor américain, en raison de ses liens avec Evgueni Prigozhin, un homme d'affaires russe proche du président Poutine et soupçonné d'être le financier de l'organisation paramilitaire privée Wagner.

Pas d'existence officielle

Cette organisation, sans existence officielle, est accusée dans de nombreux rapports y compris gouvernementaux de graves exactions dans le pays.

Il n'existe officiellement pas de « contingent russe » en Centrafrique. L'ambassade de Russie à Bangui qui dit ne pas connaître ces personnes n'était pas représentée, vendredi 15 octobre, à l'Assemblée nationale.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X