Gabon: Ngounié/Le FIDA rencontre les éleveurs

16 Octobre 2021

Une délégation du Fonds international de développement rural (FIDA) sillonne la province de la Ngounié de présenter la 2eme phase du projet de développement agricole et rural (PDAR 2) aux petits producteurs agricoles, éleveurs d'animaux

(Gabonews) : Dans cette 2eme phase, les provinces de l'Ogooué Ivindo, du Woleu Ntem et de la Ngounié sont concernées par le projet de développement agricole et rural. Le Gabon cofinance avec le Fonds international de développement rural FIDA. Le gouvernement a obtenu une enveloppe de 13,73 milliards de FCFA. "Le projet vise à réduire la pauvreté en milieu rural" a expliqué le chef d'antenne provinciale du FIDA 2, Dr Ghislain Moussavou lors de l'étape d'identification des éleveurs d'animaux, des plantations de produits vivriers à Ndendé.

Le pays est sur une vision de diversification de son économie et l'augmentation des revenus des populations tout en pensant à l'amélioration de leur quotidien.

Le Gabon voudrait améliorer l'environnement des politiques agricoles en augmentant l'investissement public et privé à travers un système efficace et durable permettant d'élaborer, de mettre en œuvre une méthode sous sectorielle.

Les médias doivent jouer un rôle important pour la promotion des activités autour du projet PDAR2 avec l'appui FIDA. L'entrepreneuriat dans les filières agropastorales est porteur d'emplois directs et indirects "cela va améliorer non seulement les revenus , mais aussi la sécurité alimentaire" projette le chef de service agricole dans la Dola, Jules Bernard Koumba.

Le PDAR 2 sera mis en œuvre pendant 6 ans dans le Woleu Ntem, l'Ogooué Ivindo et la Ngounié. Il se déploie sur 43 cantons , 171 villages et regroupements de villages. "C'est une bonne chose , le projet va donner du travail" apprécie Nicaise, un éleveur de rudiments et de volaille. Les bassins concernés dans la Ngounié : Mouila, Fougamou, Ndendé et Lébamba.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X